Chroniques des temps obscures : les mangeurs d’âmes de Michelle Paver

17 Sep

Ma meilleure amie idolâtrant les loups, elle a commencé à acheter cette série, « Les chroniques des temps obscures » avec le premier tome, « Frère loup ».

Ici, j’ai acheté les tomes suivants. « Les mangeurs d’âmes » est le troisième tome où on retrouve les aventures du jeune Torak, de Renn et de Loup (= un loup). Il y a 6 tomes.

[4ième de couverture]

Loup a disparu. Il chassait avec Torak, son frère de meute, quand d’inquiétants humains l’ont enlevé. Torak s’est alors lancé à sa poursuite, sans se soucier des périls qui l’attendent. Il devra quitter la Forêt. Se perdre dans le désert de glace. Affronter des tempêtes de neige. Se jeter dans l’œil de la Vipère pour défier les démons. Et combattre, enfin, les redoutables assassins de son père : les Mangeurs d’Ame. Des mages si puissants qu’aucun être ne peut les menacer sans risquer sa vie. Même l’Esprit-qui-marche. Même Torak.

Il est malheureux que je ne suis pas entrée dans le livre rapidement… en fait si mais j’ai très vite lâchée.

Cette recherche de Loup dans la neige et le froid qui les englobe, à chaque instant, n’apporte rien. Une connaissance qui divulgue à demi mot le chemin à prendre, la certitude de devoir continuer vers le nord et Torak qui tente d’utiliser sa capacité de « l’esprit qui marche ». Donc à part des longueurs, le début n’est vraiment pas là pour facilité l’envie de lecture.

Torak m’énerve. Il veut toujours avancer, ne pensant qu’à Loup mais ne pense pas à la personne qui l’accompagne jour après jour et qui a bien du mal à suivre, des gens qui s’inquiète pour eux, etc. Il fait preuve d’égoïsme et ne réfléchit pas.

Peu de choses sont divulguées au final, où ils servent peu. Torak et Renn se retrouvent avec les mangeurs d’âmes auprès d’eux. Ils se parlent, divulguent leur plan, leur passé devant Torak et ce dernier irait même jusqu’à compatir de ces « êtres ».

Un volume assez lent et chiant sur ce coup-ci. Je n’étais peut être pas d’humeur, j’aurais dû remettre ça à une prochaine fois mais voilà, c’est fait.

Même si la mi-fin a fait remonté tout ça, il y a quand même un arrière goût du manque du potentiel de départ.

Enfin soit, j’ai la suite et je la lirais en temps voulu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :