Archive | Romance RSS feed for this section

Passé trouble d’Elizabeth Thornthon

3 Déc

« Il fait sombre. Une pluie fine tombe sans relâche, pénétrant dans le sous-bois. Jessica entend le bruit des gouttes et sent l’odeur de la végétation mouillée. Un homme est tapi derrière un arbre. Il a couru et sa respiration est haletante. Mais la main qui tient le pistolet ne tremble pas. Terrifiée, Jessica se recroqueville dans l’attente de la détonation…  » Le crime remonte à trois ans déjà mais le traumatisme a été si violent que la jeune fille en a perdu la mémoire. Seule trace de son passé, cette scène horrible ne cesse de la hanter. La victime, c’est son père. Elle le sait parce qu’on lui a dit qu’il a été assassiné. Mais on n’a jamais retrouvé le meurtrier. Peut-être est-ce lord Dundas, le nouveau propriétaire de Hawkshill Manor ? Non, c’est absurde ! S’il avait commis ce forfait dans le seul but d’agrandir son domaine, il n’aurait pas accepté de louer le manoir à Jessica pour un prix aussi ridicule… Mais pourquoi est-elle aussi troublée en sa présence ?

Je ne suis pas une adepte des J’ai lu « aventures & passions » mais vu qu’on m’en a offert un sacré paquet me voilà à en découvrir (au moins) un.

Déjà, en général, j’ai trouvé qu’on pouvait penser à de la bit-lit non surnaturelle et à l’époque victorienne. Du coup, ce n’est pas mauvais du tout.

Au début de l’histoire, Jessica vit dans un couvent car elle a perdu tout ses souvenirs. Un jour une personne la reconnait et elle retourne vivre dans la ville d’où elle vient. Mais elle apprend que le jour de son départ (et donc de sa disparition) son père est mort et elle décide d’enquêter.

Mais son retour n’est pas du goût de la population locale qui ne lui pardonne pas son scandale d’il y a 3 ans.

Dès le début, on se rend compte qu’il y a beaucoup de secrets dans cette ville surtout auprès autours du passé de Jessica. Et ces secrets, ils vous tiennent en haleine dès le début ! Même si on peut parfois être un peu déçu lors de la révélation. Mais le plus grand secret de l’histoire est le pouvoir de Jessica… elle entend une « voix », celle-ci semble être celle d’un assassin.

Evidemment, il y a une histoire d’amour avec une héroïne tellement pleine de naïveté ! Alors qu’on se rend compte qu’avant son amnésie, elle était plutôt le contraire.  Lord Dundas est le stéréotype même du gentleman bien sous tous les rapports avec un soupçon d’impertinence. Heureusement, on ne reste pas vraiment focalisé sur leur couple. Du coup, pour celles qui ont peur de la guimauve que ce genre de livre apporte, c’est un bon point.

C’est un roman non prise de tête, c’est gentil mais pas du tout manichéen (moi qui aurait pensé le contraire). C’est surtout le côté « enquête de police » qui remonte le niveau, je pense que l’auteure est plutôt douée sur ce côté-là. Il y a beaucoup de suspens, d’actions et d’interrogations.

Publicités