Archive | Vampirique RSS feed for this section

Quadruple assassinat dans la rue de la morgue de Cécile Duquenne

15 Juin
 

Les nécrophiles Anonymes, Quadruple assassinat dans la rue de la morgue Cécile Duquenne
>190 pages
Published April 20th 2012 by Voy[el]
Cover by Jérémie Fleury
Népomucène, préposé à la Morgue, mène une vie tranquille et nocturne en compagnie de Bob, vampire d’environ 150 ans d’âge. Lorsqu’il manque devenir la cinquième victime d’un mystérieux assassin, son ami de longue date mène l’enquête. L’immortel est certain qu’une autre créature surnaturelle a commis le massacre. Ainsi commencent les aventures des Nécrophiles anonymes.

 

Après Entrechats, Cécile Duquenne sort son second roman grâce aux éditions Voy[el] ! Premier tome de la série/saga ? « Les nécrophiles anonymes », « Quadruple assassinat dans la rue de la morgue » s’apparente à une novella. En résumé, c’est plus court qu’un roman.

Et je trouve que l’auteure a très bien réussi l’exercice. Ce n’est pas toujours facile de réaliser un roman construit et détaillé quand on a un frein… celui du nombre de mot.

On peut s’étonner d’avoir un narrateur, Népomucène [je ne savais pas que ce prénom était encore d’actualité XD], un peu sans saveur au premier abord. Il n’est pas sociable, n’a pas vraiment de vie à part son travail à la morgue, il n’est pas beau, n’est pas spécialement courageux et intrépide, qu’est-ce qui va faire qu’on va suivre son blabla quotidien sur sa vie de non-dépravé ?

Pourtant on s’attache, on découvre grâce à lui sa vie, son petit entourage un peu particulier et ses péripéties.

Son entourage compte un vampire, Robert Joachim Charles-Henry de Bruyère, communément appelé Bob avec qui Népo expérimente de nouvelles idées sur les corps que l’on apporte à la morgue. Un personnage haut en couleur et en répartie. Loin des vampires de jeunettes que l’on retrouve beaucoup maintenant, celui-ci aurait plus l’apparence, le côté dandy d’un Anne Rice. Le second ami est un taxidermiste, Edgar qui rêve d’empailler un loup-garou.

Des personnages atypiques, capable de boire une bière et d’être fans de Buffy… moi, je dis bravo.
J’ai ris (humour noir, référence culturel), j’adore les relations qu’entretiennent les personnages, j’ai apprécié le retournement de situation finale (j’aurais été très déçue s’il n’avait pas eu lieu), des autres personnages et de leur passé, une écriture fluide et bien d’autres…

Petit livre [par le nombre de pages] fantastique à mettre dans toutes les poches !

Publicités

Anita Blake, tome 12 : Rêves d’incube de Laurell K. Hamilton

5 Avr

Tranquillement, je continue la série des Anita. Entre mes versions poches et mes versions anglaises… (vraiment pas mon genre, surtout que je voulais les mêmes formats).

Un début assez drôle puisqu’on se retrouve dans un mariage où la décoration (ainsi que les robes des demoiselles d’honneur) sont inspirés par… Halloween. Un mauvais goût certain de la part des mariés !

N’empêche WOW… 1000 pages avec peu d’histoire, peu d’enquête. Après les 300 premières pages, j’ai cru qu’on retournait au point essentiel, l’enquête. Je conçois qu’il faut parler de l’ardeur, la faire évoluer (pour qu’Anita la maîtrise et qu’on en parle plus ?) mais ce tome m’est un peu sorti par les orbites des yeux, tellement il était construit sur ce sujet (l’ardeur).

Du coup, ce n’était pas très bon, vraiment pas…

Le titre des livres a toujours un rapport avec un lieu (une boîte, un bar, etc.), c’est le cas également de « rêves d’incube ». Mais c’est tellement mis sur le côté, toute l’enquête paraît bien fade quand elle est entouré par les besoins physiques d’Anita (et ses NOMBREUX partenaires).

Par contre, je trouvais depuis quelque temps qu’Anita avait changé ; elle réfléchissait plus avant d’agir, était plus « forte », ce genre de chose. Mais ses changements n’étaient pas déplaisant. Dans ce tome, on découvre un « pourquoi tant de changement » qui n’ont rien à voir avec un « évolution de la personne suite à ses rencontres, son expérience ». C’était donc très chouette, j’espère juste que du coup, ils (car c’est lié à plusieurs personnes) ne vont pas tous changé >.<

J’aime cette série, ce n’est pas ce volume qui va me dégoûté et m’arrêter là… Mais j’avoue ne pas avoir autant profité de ce tome que les précédents.

Anita Blake : Vampire Hunter Series

Anita Blake, tome 01 : Plaisirs Coupables (Guilty Pleasures)
Anita Blake, tome 02 : Le cadavre rieur (The laughting Corpse)
Anita Blake, tome 03 : Le Cirque des Damnés (Circus of the Damned)
Anita Blake, tome 04 : Lunatic Café (The Lunatic Café)
Anita Blake, tome 05 : Le Squelette Sanglant (Bloody Bones)
Anita Blake, tome 06 : Mortelle Seduction (The Killing Dance)
Anita Blake, tome 07 : Offrance Brulée (Burnt Offering)
Anita Blake, tome 08 : Lune Bleue (Blue Moon)
Anita Blake, tome 09 : Papillon d’Obsidienne (Obsidian Butterfly)
Anita Blake, tome 10 : Narcisse enchaîné (Narcissus in Chains)
Anita Blake, tome 11 : Péchés Céruléens (Cerulean Sins)
Anita Blake, tome 12 : Rêves d’Incube (Incubus Dreams)
Anita Blake, tome 13 : Micah (Micah and Strange candy)
Anita Blake, tome 14 : Danse Macabre (Danse Macabre)
Anita Blake, tome 15 : The Harlequin (Arlequin)

 

Anita Blake, tome 11 : Péchés Céruléens de Laurell K. Hamilton

29 Fév

C’est dingue comme il y a un nombre important de gens qui ont détesté Anita Blake après le tome 9. Moi, j’adore.

Et ce tome 11 est extraordinaire ! Je crois que c’est l’un des tomes où j’ai le plus ris. Non pas parce que c’est drôle, c’est plutôt sanglant mais parce que les joutes verbales, les quiproquos, les réactions des personnages sont tordantes !

Une grosse partie du livre donne la belle vie à l’arrivée d’une partie du Conseil, ou du moins des « descendants » de Belle-Morte, la créatrice (la sourdre de sang, en français dans le texte… je vous laisse voir la définition dans un dico) de Jean-Claude et d’Asher. La politique vampirique en vue… et comme toujours, ce n’est pas de tout repos pour nos héros.

On en découvre plus sur le passé de JC et d’Asher… Ce dernier fait pâle figure, il semble être traumatisé totalement avec la venue de ces congénères.

Il y a tellement de personnages dans la série qu’on ne peut pas en vouloir à l’auteure de ne pas s’attarder sur chacun… Evidemment, je regrette un peu Micah mais le peu que l’on a de lui, m’a plût. De même que Jason qui donne de bonnes idées à notre petite Anita. Je l’ai trouvé très intelligent sur la perception de ce qu’est notre réanimatrice. Un mini-retour de Richard dans ce tome où le mot « pénible » lui colle très bien comme étiquette.

En ce qui concerne l’importance du sexe dans ce roman, cela est dû à l’ardeur, ce qui amène Anita à devoir avoir plusieurs hommes sous la main en cas de crise. Du coup, pour moi, l’idée passait bien. Après Anita est un peu prude quand même.

D’un autre côté, Anita est devenue Sheriff ! Cela devrait lui faciliter les choses avec la police enfin, on l’espère…  L’enquête du roman est assez courte et finalisée très rapidement. Je me demande même s’il y aura une suite à ça car l’implication d’Anita est assez bizarre.

Enfin, le livre est assez épais et on va parfois un peu dans tous les sens dans cette saga. Il y a pléthore de personnages (beaucoup de mâles) et Anita garde son côté brute qui donne du piquant à l’histoire. C’est vraiment très addictif comme roman… trop >.<

Anita Blake : Vampire Hunter Series

Anita Blake, tome 01 : Plaisirs Coupables (Guilty Pleasures)
Anita Blake, tome 02 : Le cadavre rieur (The laughting Corpse)
Anita Blake, tome 03 : Le Cirque des Damnés (Circus of the Damned)
Anita Blake, tome 04 : Lunatic Café (The Lunatic Café)
Anita Blake, tome 05 : Le Squelette Sanglant (Bloody Bones)
Anita Blake, tome 06 : Mortelle Seduction (The Killing Dance)
Anita Blake, tome 07 : Offrance Brulée (Burnt Offering)
Anita Blake, tome 08 : Lune Bleue (Blue Moon)
Anita Blake, tome 09 : Papillon d’Obsidienne (Obsidian Butterfly)
Anita Blake, tome 10 : Narcisse enchaîné (Narcissus in Chains)
Anita Blake, tome 11 : Péchés Céruléens (Cerulean Sins)
Anita Blake, tome 12 : Rêves d’Incube (Incubus Dreams)
Anita Blake, tome 13 : Micah (Micah and Strange candy)
Anita Blake, tome 14 : Danse Macabre (Danse Macabre)
Anita Blake, tome 15 : Arlequin (The Harlequin)
Anita Blake, tome 16 : Blood Noir
Anita Blake, tome 17 : Skin Trade
Anita Blake, tome 18 : Flirt
Anita Blake, tome 19 : Bullet
Anita Blake, tome 20 : Hit List

 

Black Rose Alice de Setona Mizushiro

24 Fév

Pour changer, parce que je n’ai pas trop de temps… un manga!

Après son incontournable, “L’infirmerie après les cours”, Setona Mizushiro s’est mise à plusieurs histoires en même temps. Les 6 premiers tomes sont sortis. Ils sont considérés comme un genre de première saison, un premier acte à la saga. Et quelle magnifique saga !

Black Rose Alice pourrait être qualifié d’histoire de vampires mais nous sommes très loin du mythe du vampire.
Ils vivent longtemps et ils se nourrissent des substances qui se trouvent dans le sang humain…
Ce sont des points communs mais en même temps les vampires de Setona Mizushiro, ils ne vivent pas si longtemps car à un moment donné, leur non-vie doit se finir et ces vampires doivent procréer pour que leur espèce puisse continuer à exister, et au final, ce sont les insectes (souvent des araignées) qui vont chercher le sang dans le corps de personnes fraichement décédés pour eux.

Je viens de divulguer deux particularités mais il y a toute une recherche plus approfondie sur leur espèce, qui est vraiment fantastique !

Je vais tenter de ne pas spoiler…

Le premier tome, nous introduit auprès de Dimitri, jeune Ténor du 19ième siècle, fou amoureux d’une jeune noble, Agnieszka. Malencontreusement, suite à plusieurs évènements et sa « transformation » en vampire. Il fuit avec le corps mort d’Agnieszka.

De nos jours, nous retrouvons Dimitri qui propose à une jeune professeure, Azusa de sauver son élève de la mort en échange de son âme…

Ils vont vivre ensemble dans un « nid de vampires » (constitué de 4 beaux males et d’Azusa qui changera de nom en Alice) situé à Tokyo.

En personnage, nous avons le sublime Dimitri… En tant qu’humain, il était doux, gentil, passionné, un brin opportuniste et fou amoureux d’Agnieszka. Quand il devient vampire suite aux « graines » de Sir Bradley, il attrape les caractéristiques de ce noble. Il en devient plus calculateur. Après un siècle, il a compris son devoir en tant que vampire et le fait que la procréation était très importante. C’est pourquoi, il a choisi l’âme d’Azusa pour qu’elle décide quel vampire serait le partenaire parfaire (avec lequel se reproduire).
Dans les 3 autres vampires, il y a Léo. Le plus attentionné, le plus proche de Dimitri, celui pour qui on espère qu’Azusa fera son choix. Après, plus mystérieux, les jumeaux… dont on apprend peu de chance avant le 6
ième tome.

Quant à Azusa profondément amoureuse de son élève alors qu’elle n’y croyait pas, fait ce qui est juste pour elle, en le sauvant. En devenant la « reine des vampires », elle doit faire face à plusieurs problèmes ; déjà le changement de corps (une jolie petite chose fragile de 16 ans), le mythe du vampire, leur manière de subsister qui lui paraît dégoutante (vive les araignées) et ses propres sentiments. Alice évolue au cours des années mais d’Azusa, elle garde ce côté un peu moralisatrice. Mais ce jeune corps lui donne des ailes pour réagir en sale gosse.
Elle n’en reste pas moins attachante, ainsi que tous les autres protagonistes.

Des dessins très soignés, même meilleurs que dans « L’infirmerie après les cours « . J’étais assez étonné de voir la différence en si peu de temps. On peut par contre se désoler d’un manque de décors à l’arrière… Mais la mangaka s’en sort très bien au niveau vestimentaire et surtout pour Alice où elle se lâche totalement!

Ce manga m’aura fait passé divers sentiments; j’ai ris, pleuré, eu pas mal de pincement au coeur (surtout à la fin du 4ième). Enfin, j’ai beaucoup hurlé parce que je ne m’attendais pas à cette intrigue, à cet horrible suspens, à cette merveilleuse histoire dont j’espère avoir vite la suite (mais ça paraît long).

Très bien aboutit, il ne faut pas se laisser distancer par l’étiquette « Shojo », il est vraiment pour tous.

Sinon avec une amie, on remarquait que la reprise par Kaze Manga (d’Asusa) annonçait aussi l’au revoir des pages couleurs [comme ci-dessus] à chaque début du manga… Quelle tristesse!

Vampire Academy, tome 06 : Last Sacrifice de Richelle Mead

10 Jan

Last Sacrifice est le dernier tome de la saga Vampire Academy. Du début à la fin, chaque tome aura été un coup de cœur énorme !

L’histoire est prenante, ne s’essouffle pas une minute. On en voudra juste à l’auteure de parfois chercher la facilité à des questions.

L’énigme posée dans le précédent tome était « Qui as-tué la Reine ? ». Il y avait plusieurs possibilités… Mais clairement que ça ne pouvait pas être Rose, qui se retrouve tout de même en prison. C’est sans compter ses amis et son ‘père’ qui sont là pour l’aider et prouver qu’elle est innocente. D’un même côté, nous avons Dimitri qui veut tuer tous sentiments qu’il a pour Rose. Cela donne un peu d’espoir pour cette dernière et son couple avec Adrian.
C’est assez rare mais j’adore autant Dimitri (malgré tous les évènements) qu’Adrian. Ils ne se ressemblent pas mais ils sont tellement bien travaillé par l’auteure, qu’on ne peut que les adorer tous les deux !

On ne parle pas de Rose sans la personne à qui elle est liée, Lissa. Lissa a clairement évolué, d’un personnage faible, parfois manipulatrice, ou enfant pourrie gâtée, elle a changée sur toute la ligne, du moins, tout au long de la série pour devenir une adulte réfléchie.

Sur le côté, on peut retrouver des personnages déjà vu comme Abe Mazur, ce Moroï aussi drôle, sarcastique que prêt à tout. Une autre personne est notre jeune alchimiste (qui a droit à un spin off de la série), Sidney. Même si elle aide beaucoup nos héros, qu’on la considère presque comme une amie, je trouve que l’auteure oublie un peu qu’elle les a aidés « sous la menace silencieuse d’Abe ».

Je me rappelle au premier tome avoir beaucoup apprécié la hiérarchie du monde de Vampire Academy. Ici, nous découvrons les « Keepers », un genre de communauté Moroï/Dhampir/Humains vivant ensemble à la manière des Amish. Ici, nous avons l’opportunité de découvrir les tests destinés au futur roi ou reine.

Il reste beaucoup de questions en suspens malgré ce dernier tome ! Comme par exemple qu’est devenu tel ou tel personnage ?

Pourtant, j’ai adoré la fin. Si on passe à côté de la partie sentimentale de Rose, une partie de la fin est assez surprenante et présage un avenir bien différent pour certains personnages. Ce sera à nous d’imaginer leur vie!

Quant au Spin Off… n’appréciant pas beaucoup le personnage de Sidney (et en ayant lu des spoilers lui présageant un avenir commun avec mon personnage préféré), je pense que je m’abstiendrais de le lire… En tout cas, il est disponible sous le titre « Bloodlines« .

Saga Vampire Academy
Vampire Academy, tome 01 : Vampire Academy (Soeurs de sang)
Vampire Academy, tome 02 : Frostbite (Morsure de glace)
Vampire Academy, tome 03 : Shadow Kiss (Baiser de l’ombre)
Vampire Academy, tome 04 : Blood Promise
Vampire Academy, tome 05 : Spirit Bound (Liens de l’esprit)
Vampire Academy, tome 06 : Last Sacrifice (Sacrifice Ultime)

Vampire Academy, tome 05 : Spirit Bound de Richelle Mead

3 Jan

J’avais ce tome bien avant sa sortie française, après ma période frénétique où je me suis mise à lire les 4 premiers tomes d’un coup (de vrais coups de Cœur), la ‘pression’ est descendue et je termine seulement ce 5ième tome.

Un 5ième tome qui commence par une lettre « d’amour/je te déteste » de la part de Dimitri à Rose. Emouvant, touchant… impitoyable.

Après son séjour en Sibérie, Rose retourne à St Vladimir pour passer son examen et devenir Gardien. Mais une pensée l’obsède ; celle de sauver Dimitri de son état de Strigoï. Surtout quand il semble que cela est possible.

Un roman qui retourne dans un genre proche du premier opus… Au niveau des personnages puisqu’on retrouve l’oncle de Lissa, Victor amené en prison lors du premier acte mais également, une même aventure puisque Lissa se faisant enlever (oui encore), Rose va devoir aider les Gardiens à la sauver, grâce à leur lien qui lui permet de ressentir et voir ce qui se passe autour de Lissa. Evidemment une grosse bataille entre Strigoï et les gardiens est à prévoir.

On se dit que ce n’est pas très innovateur. C’est vrai. Mais cela garde toute une passion, des rebondissements, l’action propre à cette saga.

Rose n’a pas changé, toujours son côté casse coup avec un côté très fleur bleu. Et obstinée.

Lissa, pendant les premiers romans, je l’ai trouvais fade et insipide. Mais je pense qu’elle évolue bien. Elle reste celle que Rose doit protéger, la faible, la Moroï. Mais elle tente de s’y affranchir d’une certaine manière.

Et un dernier mot des personnages sur Adrian pour dire que je l’adore.

 Bien qu’on puisse dire que ce 5ième tome se referme sur un chapitre dont on attendait le retournement de situation depuis longtemps, Richelle Mead a eu le temps de commencer un nouvel acte… donc le roman se termine par un cliffhanger, tellement phénoménal que le 6ième risque d’être monstrueusement génial !

Saga Vampire Academy
Vampire Academy, tome 01 : Vampire Academy (Soeurs de sang)
Vampire Academy, tome 02 : Frostbite (Morsure de glace)
Vampire Academy, tome 03 : Shadow Kiss (Baiser de l’ombre)
Vampire Academy, tome 04 : Blood Promise
Vampire Academy, tome 05 : Spirit Bound
Vampire Academy, tome 06 : Last Sacrifice

Cassandra Palmer : La damnation de l’aube de Karen Chance

29 Déc

Cassandra Palmer peut bien être la pythie toute puissante maintenant, ça ne veut pas dire que les gens ont arrêté de chercher à la tuer. La majorité des puissants du monde surnaturel ne veulent pas de la trop indépendante Cassie comme chef des clairvoyants et rien ne les arrêtera tant qu’elle ne sera pas six pieds sous terre. Le Sénat des vampires apporte son support à Cassie mais leur protection a un prix : l’alliance avec le séduisant Mircea qui l’a proclamée comme étant sienne. Mais même les vampires auront du mal à la garder en vie maintenant que le dieu Apollon, la source du pouvoir de la pythie, en pince pour elle. Pour sauver sa vie, et le monde, Cassie va devoir confronter son créateur une bonne fois pour toute.

Si le début m’a très vite plongée à nouveau dans le monde de Cassie où elle se retrouve à voyager dans le temps à la recherche de l’ancienne pythie pour que celle-ci lui donne quelques conseils. J’ai vite chancelé lors d’une pseudo bataille qui m’a ennuyé totalement. Même si cela a occasionné de grandes pertes, dont le bâtiment de la MAGIC, cela a fait tomber l’enthousiasme que j’avais pour cette lecture.

La fin rattrape un peu mais vu que le grand méchant du volume meurt ( ??) en 5 secondes alors qu’il était LA menace suprême et que l’auteure a préféré rester sur des détails insignifiants. C’était vraiment lourd.

Tellement d’actions, de personnages qu’on se perd a plusieurs moments de l’histoire.

Dans les bons côtés, on entrevoit le passé du père de Cassandra, ainsi que celui de sa mère. Pritkin prend de l’ampleur, jusqu’à un petit changement corporel, à court terme. Sans doute une partie du roman la plus drôle. Pour les fans de Mircea, il est égal à lui-même avec une plus grande transparence de ces sentiments même s’il est moins présent dans ce volume. Il prend toujours Cassie pour une petite chose fragile et on dirait que ça ne dérange pas Cassie d’être prise pour un être faible quand c’est de la part de Mircea. Pour un personnage qui n’écoute jamais ce qu’on lui dit, qui en fait qu’à sa tête, c’est plutôt opposé à son caractère.

Je n’ai pas été très conquise par ce 4ième volume, l’auteure m’a semble-t-il tourné en rond, elle a tellement mis d’actions que les éléments primordiaux passent pour être de ridicules détails de l’aventure de Cassie. Niveau relationnel, Mircea ou Pritkin ? Il y a des rapprochements, parfois des barrières qui s’interposent. A voir…

Beaucoup d’accidents surviennent dans ce 4ième volume sans qu’on ait encore les réponses ou l’aboutissement. De quoi faire, un chouette tome 5 qui rattrapera peut-être (pour moi) ce volume 4.

Cassandra Palmer Saga
Cassandra Palmer, tome 01 : Le seuil des ténèbres
Cassandra Palmer, tome 02 : L’appel de l’ombre
Cassandra Palmer, tome 03 : L’étreinte de la nuit
Cassandra Palmer, tome 04 : La damnation de l’aube
Cassandra Palmer, tome 05 :