Tag Archives: Setona Mizushiro

Black Rose Alice de Setona Mizushiro

24 Fév

Pour changer, parce que je n’ai pas trop de temps… un manga!

Après son incontournable, “L’infirmerie après les cours”, Setona Mizushiro s’est mise à plusieurs histoires en même temps. Les 6 premiers tomes sont sortis. Ils sont considérés comme un genre de première saison, un premier acte à la saga. Et quelle magnifique saga !

Black Rose Alice pourrait être qualifié d’histoire de vampires mais nous sommes très loin du mythe du vampire.
Ils vivent longtemps et ils se nourrissent des substances qui se trouvent dans le sang humain…
Ce sont des points communs mais en même temps les vampires de Setona Mizushiro, ils ne vivent pas si longtemps car à un moment donné, leur non-vie doit se finir et ces vampires doivent procréer pour que leur espèce puisse continuer à exister, et au final, ce sont les insectes (souvent des araignées) qui vont chercher le sang dans le corps de personnes fraichement décédés pour eux.

Je viens de divulguer deux particularités mais il y a toute une recherche plus approfondie sur leur espèce, qui est vraiment fantastique !

Je vais tenter de ne pas spoiler…

Le premier tome, nous introduit auprès de Dimitri, jeune Ténor du 19ième siècle, fou amoureux d’une jeune noble, Agnieszka. Malencontreusement, suite à plusieurs évènements et sa « transformation » en vampire. Il fuit avec le corps mort d’Agnieszka.

De nos jours, nous retrouvons Dimitri qui propose à une jeune professeure, Azusa de sauver son élève de la mort en échange de son âme…

Ils vont vivre ensemble dans un « nid de vampires » (constitué de 4 beaux males et d’Azusa qui changera de nom en Alice) situé à Tokyo.

En personnage, nous avons le sublime Dimitri… En tant qu’humain, il était doux, gentil, passionné, un brin opportuniste et fou amoureux d’Agnieszka. Quand il devient vampire suite aux « graines » de Sir Bradley, il attrape les caractéristiques de ce noble. Il en devient plus calculateur. Après un siècle, il a compris son devoir en tant que vampire et le fait que la procréation était très importante. C’est pourquoi, il a choisi l’âme d’Azusa pour qu’elle décide quel vampire serait le partenaire parfaire (avec lequel se reproduire).
Dans les 3 autres vampires, il y a Léo. Le plus attentionné, le plus proche de Dimitri, celui pour qui on espère qu’Azusa fera son choix. Après, plus mystérieux, les jumeaux… dont on apprend peu de chance avant le 6
ième tome.

Quant à Azusa profondément amoureuse de son élève alors qu’elle n’y croyait pas, fait ce qui est juste pour elle, en le sauvant. En devenant la « reine des vampires », elle doit faire face à plusieurs problèmes ; déjà le changement de corps (une jolie petite chose fragile de 16 ans), le mythe du vampire, leur manière de subsister qui lui paraît dégoutante (vive les araignées) et ses propres sentiments. Alice évolue au cours des années mais d’Azusa, elle garde ce côté un peu moralisatrice. Mais ce jeune corps lui donne des ailes pour réagir en sale gosse.
Elle n’en reste pas moins attachante, ainsi que tous les autres protagonistes.

Des dessins très soignés, même meilleurs que dans « L’infirmerie après les cours « . J’étais assez étonné de voir la différence en si peu de temps. On peut par contre se désoler d’un manque de décors à l’arrière… Mais la mangaka s’en sort très bien au niveau vestimentaire et surtout pour Alice où elle se lâche totalement!

Ce manga m’aura fait passé divers sentiments; j’ai ris, pleuré, eu pas mal de pincement au coeur (surtout à la fin du 4ième). Enfin, j’ai beaucoup hurlé parce que je ne m’attendais pas à cette intrigue, à cet horrible suspens, à cette merveilleuse histoire dont j’espère avoir vite la suite (mais ça paraît long).

Très bien aboutit, il ne faut pas se laisser distancer par l’étiquette « Shojo », il est vraiment pour tous.

Sinon avec une amie, on remarquait que la reprise par Kaze Manga (d’Asusa) annonçait aussi l’au revoir des pages couleurs [comme ci-dessus] à chaque début du manga… Quelle tristesse!

Publicités