Tag Archives: milady

Psi-Changelings, tome 1 à 4 de Nalini Singh

22 Juil
  Psy/Changelings Séries Nalini Singh
+/- 400 pagesPublished November 2011 to 2012 by Milady
Série en cours (11 tomes à ce jour)

Dans un monde où les émotions sont interdites, les   Psys punissent toute forme de désir. Sascha Duncan fait exception à la règle.   Lucas Hunter est un métamorphe avide de sensations. Il est bien décidé à   trouver le meurtrier qui a tué sa compagne de meute. Sascha sera son ticket   d’entrée… Il découvrira vite que cette Psy en apparence froide comme la glace   est capable d’éprouver des émotions… et qu’elle fascine l’animal en lui. Pris   au milieu de leurs deux univers en conflit, Lucas et Sascha doivent jouer leurs   rôles… ou tout sacrifier pour goûter au plaisir interdit.

Pure curiosité… en ayant l’appréhension que j’aurais affaire à de l’histoire facile et à du plan cul à la romance style « J’ai Lu ». Mais au final, une très bonne surprise.

Une série de livre (non terminée) qui bien chaque tome cible un couple en particulier, arrive à relier chaque évènement à l’intrigue principale.

Au final, j’ai été captivée par ce monde. Au premier abord, une intelligence qui surpasse toutes les autres, celles des « Psi ». Bien plus que humain, ils ont des facultés psychiques, télékinésie, médicale, clairvoyance entre autres. La chose qui les rend si exceptionnel à leurs yeux, est qu’ils ne ressentent AUCUN sentiments. Quelques années auparavant, ils ont introduit Silence, un processus qui leur retire tous sentiments dont on est tous imprégnés à la naissance. Ils sont devenus froids et rigides, inhumains.

De l’autre côté, nous avons les Changelings, humains mais passant à différentes espèces d’animaux, la série côtoie surtout celles des léopards et des loups. Au contraire des Psi, les émotions l’emportent souvent en toutes occasions.

Entre eux, il y a les humains qui semblent bien faibles par rapport à ces deux autres espèces pleines de pouvoir. Mais ils ont leur rôle à jouer aussi.

Un très bon point est le monde créé par l’auteure, j’en demande encore et toujours. En plus, elle arrive à relier une petite chose au grand dessein de la saga. L’intrigue qui est basé sur Silence et une rébellion interne… les Changelings et les humains vont y être mêlés rapidement.

Après, comme je l’ai dit, chaque romain tourne autour d’un couple en particulier… Après, les 3 premiers tomes où à chaque fois, nous avions « psi+changelings », une chose inimaginable vue les tensions entre les deux peuples. L’auteure commence avec le 4ème tome à voir un peu plus loin avec une humaine… Cela n’a pas été le meilleur tome/couple pour moi. Mais l’histoire derrière était tellement palpitante que j’ai pardonné et oublié ce désastreux couple. :3

L’écriture est légère et facile d’accès. Ça se lit rapidement. Il y a des personnages de tous les genres, de différents caractères. L’embarras du choix. Surtout que personne n’est laissé à l’arrière.

Au final, une bonne surprise ! Si vous voulez découvrir un nouveau monde alternatif, essayez cette série (4 tomes parus chez Milady).

Psy/Changelings Series

Psi-Changelings, tome 01 : Esclave des sens
Psi-Changelings, tome 02 : Vision torride
Psi-Changelings, tome 03 : Caresses de glace
Psi-Changelings, tome 04: Mienne pour toujours
Psi-Changelings, tome 05 : Hôtage du plaisir (?)
Psi-Changelings, tome 06 : Branded by fire
Psi-Changelings, tome 07 : Blaze of memory
Psi-Changelings, tome 08 : Play of Passion

Publicités

Frey de Chris Wooding

6 Déc

Pirate, voleur, menteur, mercenaire, séducteur, bretteur… autant de qualificatifs qui conviennent parfaitement pour décrire Darian Frey. À bord de son aéronef, il est le chef d’une petite bande d’aventuriers vivant chichement d’activités illégales. Notre ami est très loin du portrait du héros, et il s’en contente parfaitement. La fin justifiant les moyens, son équipage s’en sort toujours avec les moyens du bord : arnaque, magie noire, lames bien affûtées… Courir très vite peut aussi s’avérer utile, souvent. L’important, c’est de faire profil bas, et que son aéronef ait assez de fuel pour voler. Bref, le cap’taine est beaucoup de choses… mais sûrement pas un assassin de sang froid. Pourtant, à la suite d’un casse facile qui augurait pourtant le meilleur pour leur compte en banque, tout dérape : Frey gagne le titre d’ennemi public numéro un, pourchassé par toutes les forces de la Coalition. Cette histoire puant la conspiration à plein nez, Frey devra faire preuve de toutes ses capacités criminelles pour éviter la corde.

Un roman Milady qui m’a tapé dans l’œil, pour une fois que je lis attentivement la 4ième de couverture!

Le premier trait qui m’a attiré est le monde de la piraterie. Mais l’équipage que nous suivons fait plutôt dans les larcins, la vente illégale et autres petites choses pour pas qu’on les remarque trop (Les pirates de ce monde étant bien plus violant et sanguinolant). Le livre mélange beaucoup de genre puisque piraterie il y a, mais également des éléments de science-fiction et de fantasy !

L’histoire est très mouvementé, pleine d’action à chaque chapitre dont les premiers se terminent souvent par la fuite de l’équipage.[moui XD] On visualise très bien chaque moment, à la manière d’un film.

Frey est donc le capitaine de la Ketty Jay et la seule chose qui compte est son aéronef, rien à battre de son équipage.

Un équipage très éclectique ! Le mécanicien d’origine d’un peuple d’esclave, un démoniste, un médecin alcoolo, un peureux amoureux fou de sa machine et bien d’autres qui sont sous les ordres du capitaine, Frey [Je ne cite même pas ma préféré, leur navigatrice Jez]. Ils ont tous du passé bien lourd derrière eux, ce qui donne une place d’importance à chacun. On est très loin de la franche camaraderie qu’on pourrait retrouver dans d’autres romans entre les personnages.  Est-ce que cela va évoluer au cours du livre ?

S’ils se contentaient de menu larcin, un jour, ils tombent sur l’aventure au trésor qui les coulera, et Frey devient « ennemi public numéro 1 ». Loin de l’abandonné, l’équipage reste à bord de la Ketty Jay et tente de sortir de là.

On a droit à des combats d’épées mais également des armes à feu, des aéronefs croulants, d’autres magnifiques, des complots, un golem, des secrets, un brin de magie face à de nouvelles technologies, des courses poursuites, pas mal d’éléments en tout cas qui peuvent plaire à chacun !

Ce n’est de la haute littérature, c’est là pour voyager et se relaxer. Plaisant, émouvant, amusant, les émotions sont là pour être ressenties.

Un agréable moment de lecture !

Un grand merci pour ce partenariat organisé par Livraddict avec les éditions Milady.

 

Cygne noir, Le sacre de fer de Richelle Mead

18 Nov

Le pouvoir est la pire tentation.

Eugenie Markham n’a pas son pareil pour chasser du monde des humains les êtres surnaturels qui s’y risquent. En revanche, elle peine à stopper la guerre qui dévaste son propre royaume, Terre-de-Daléa.
Son seul espoir : la Couronne de Fer, un artefact légendaire redouté de tous. Mais qui l’aidera dans sa quête ? Elle ne peut guère se fier aux hommes de sa vie, Dorian et Kiyo… Or, pour maîtriser les pouvoirs incommensurables de la Couronne, elle devra résister à une terrible tentation, au risque, si elle échoue, de détruire son âme et deux mondes.

Plus la série avance, plus je l’adore !

Pas très motivée pour commencer, au final, dès la première page et la phrase « J’ai tué Eugénie Markham », le livre m’a transporté aux petites heures du matin.

Nos personnages préférés sont donc en pleine guerre après les évènements du tome précédent. Dorian et Eugénie sont alliés et amants. Tout semble aller pour le mieux à part cette guerre qui détruit des villages et des vies. Jusqu’au jour où notre chaman apprend qu’il y a un moyen d’arrêter cette guerre sans ce bain de sang… une couronne légendaire faite de fer.

Comme toujours Dorian est drôle et calculateur. Un amour quoi ! Eugénie se voile un peu trop la face mais je l’aime bien quand même… Allez comprendre.
Non, non, il y a pire… Est-il possible de détester à ce point un personnage ? C’est le cas du kistune, Kiyo que je ne peux plus voir… Déjà qu’Eugénie s’y accroche mais vu ce qui se passe, on aimerait bien lui dire « je te l’avais bien dit ».

Richelle Mead est vraiment douée ! Elle avance petit à petit dans cette fameuse prophétie. Tout ça avec une plume des plus agréables.

Au final, c’est un tome assez fort en émotion ! Vous allez en avoir plein les mirettes. A la fin, j’étais assez bouleversé des évènements. Je ne sais pas comment je vais tenir jusqu’au tome suivant (non sorti aux USA !! Il est pour 2012).

Mais il semble que la série ne compterait que QUATRE tomes. Pour le moment, je n’arrive même pas à penser à une fin adéquate.

Cygne Noir Saga

Cygne Noir, tome 01 : Fille de l’orage
Cygne Noir, tome 02 : Reine des ronces
Cygne Noir, tome 03 : Le sacre de fer
Cygne Noir, tome 04 : Shadow Heir

Anita Blake, Plaisirs Coupables de Laurell K. Hamilton

14 Août

Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m’appellent « l’Exécutrice » et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c’était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n’est pas toujours très exaltant et mon patron m’exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s’en servir. Tuer des vampires, c’est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d’enfance. Depuis qu’ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il yen a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !

Premier tome de la saga Anita Blake.

Une énième relecture. Après près de vingt tomes, cela ne fait pas de mal de retourner au source et surtout au début de l’histoire pour repérer les personnages et leurs évolutions.

Plus jeune, je faisais l’amalgame avec « Buffy, the vampire slayer ». En tout cas, le résumé sonnait comme la série télévisée.

Les vampires dans le monde d’Anita ont, comme on l’appelle maintenant, fait leur coming out. Ils vivent donc parmi les humains depuis quelques années, ce qui amène à de nouvelles lois, de nouveaux quartiers, de nouveaux boulots et de nouvelles religions.

Un premier bon point, les titres des premiers romans, en tout cas, ont tous un rapport avec un lieu (de débauche ou pas).

Le Plaisir Coupable est un club de strip-tease tenu par un vampire, Jean-Claude dans lequel Anita va y mettre les pieds. Non pas pour son travail mais pour le plaisir… de son amie qui va bientôt se marier. Evidemment, les ennuis commenceront pour elle(s).

Sur le côté, on découvre d’autres espèces, les zombies dont Anita en tant que réanimatrice s’occupe mais également les… rats-garous. On a plutôt l’habitude des loups-garous mais ici, c’est l’espèce dérivé des rats qui prendra place dans ce volume.

Anita est l’héroïne qui ne fait confiance qu’en elle-même et à son sarcasme. Episcopalienne, elle garde foi en dieu, son dernier rempart contre les vampires.

Jean-Claude est l’archétype du vampire bien fait de sa personne, de l’idéal français que se font tous les américains.

Facile à lire, une histoire prenante qui démarre vite et fort. Cela reste un de mes coups de cœur !

Anita Blake : Vampire Hunter Series

Anita Blake, tome 01 : Plaisirs Coupables (Guilty Pleasures)
Anita Blake, tome 02 : Le cadavre rieur (The laughting Corpse)
Anita Blake, tome 03 : Le Cirque des Damnés (Circus of the Damned)
Anita Blake, tome 04 : Lunatic Café (The Lunatic Café)
Anita Blake, tome 05 : Le Squelette Sanglant (Bloody Bones)
Anita Blake, tome 06 : Mortelle Seduction (The Killing Dance)
Anita Blake, tome 07 : Offrance Brulée (Burnt Offering)
Anita Blake, tome 08 : Lune Bleue (Blue Moon)
Anita Blake, tome 09 : Papillon d’Obsidienne (Obsidian Butterfly)
Anita Blake, tome 10 :  Narcisse enchaîné (Narcissus in Chains)
Anita Blake, tome 11  : Péchés Céruléens (Cerulean Sins)
Anita Blake, tome 12 : Rêves d’Incube (Incubus Dreams)
Anita Blake, tome 13 : Micah (Micah and Strange candy)
Anita Blake, tome 14 : Danse Macabre (Danse Macabre)
Anita Blake, tome 15 : The Harlequin
Anita Blake, tome 16 : Blood Noir
Anita Blake, tome 17 : Skin Trade
Anita Blake, tome 18 : Flirt
Anita Blake, tome 19 : Bullet
Anita Blake, tome 20 : Hit List

Jaz Parks mord à crédit de Jennifer Rardin

25 Juil

C’est une mission sans précédent pour Vayl, mon chef vampire, et moi. Pas question de buter les méchants puis de mettre les voiles. On doit agir sous couverture avec toute la bande : une médium, un interprète et un expert en armement. C’est la première fois qu’on sort l’artillerie lourde ; mais, plus on est de fous, plus on rit, pas vrai? Mouais… pas vraiment. Surtout depuis que Vayl et moi savons qu’il nous faut en plus démasquer une taupe dissimulée dans notre unité. Comme si ça ne suffisait pas, on est harcelés par une meute de Pillards assoiffés de vengeance, de même qu’on est devenus la cible d’une voyante qui veut s’approprier les pouvoirs de Vayl… à n’importe quel prix. Une vraie partie de plaisir !

J’ai les trois volumes depuis assez longtemps, il serait logique que je les lise rapidement puisque j’ai apprécié chacun d’entre eux.
D’ailleurs en lisant le 3
ième tome, « Mord à Crédit », je me suis rappelé à quel point le deuxième m’avait plu ! Et celui-ci, ce 3ième tome, « Jaz Parks, mord à crédit » est encore plus énormissime !

Bonne nouvelle de savoir que Milady va continuer la sortie de cette série de huit tomes ! Le seul souci… un changement de couverture pour ramener de nouveaux lecteurs. Si je comprends la démarche, les nouvelles couvertures font vraiment taches.

Toujours dans l’optique d’avoir le méchant grand vampire, Edward Samos, Jaz, Vayl et les autres font équipes avec un groupe d’élite militaire dirigé par le frère de Jaz, David. Cela permet également de chercher la taupe qu’il y a parmi eux.

Les jumeaux (Jaz et Dave) sont réunis dans cette aventure… On a bien ressenti dans les précédents tomes que les relations familiales ne sont pas le fort de Jaz. Et cela se vérifie encore une fois, puisque leur passé commun d’avoir été marié (et les problèmes rencontrés – je ne spoile pas) pèsent toujours entre eux. Ce qui amène à une relation frère-sœur très lointaine même si elle reste très importante dans l’histoire.

Vayl est obnubilé par la recherche de ses fils au point de laisser de côté leur enquête mais également Jaz qui le prend mal. Notre sorcière perd ses pouvoirs parce qu’elle tombe amoureuse, notre inventeur fou apprend ce qu’est la vie et notre petit dernier n’a plus de chewing-gum, le calvaire.

Comme l’histoire se passe quelque part en Iran, on a évidemment un « nous américains, nous sommes mieux ». Qui dit Iran, dit attentat envers une personne qui veut aider son prochain, ce qui ne plait pas à tout le monde.

On a droit à un tour en enfer également et à en savoir plus sur ce fameux Raoul (et la société secrète qui l’entoure) qui a ressuscité Jaz.

Cette série se bonifie à chaque nouveau tome, c’est de plus en plus intéressant même si j’ai l’impression qu’ils approchaient plus du « grand vilain » dans le premier tome que dans ce troisième.

Saga Jaz Parks
Jaz Parks s’en mord les doigts, tome 01 [Pas posté]
Jaz Parks mord la poussière, tome 02
Jazz Parks mord à crédit, tome 03

Anita Blake, tome 01 : Plaisirs Coupables de Laurell K. Hamilton & Brett Booth

22 Juil

Anita Blake est l’Exécutrice.
Pour elle, tuer des vampires, c’est un job, mais aussi une vieille passion liée à des souvenirs d’enfance. Et rien de tel pour garder la forme !
D’habitude, les vampires l’évitent comme la peste. Mais il est quelqu’un qu’ils redoutent plus encore : un assassin qui s’en prend à leur espèce.

Après les rééditions et les sorties des tomes suivants de la saga d’Anita Blake, Milady s’attaque aux comics de la série avec cette première partie qui reprend le premier roman « Guilty Pleasures ».

On commence d’abord par une introduction de Laurell K. Hamilton sur ses déboires à envoyer son roman « Guilty Pleasures » auprès des éditeurs. Comme quoi, on aurait pu ne jamais avoir cette saga.

Ce qui me bloque la plupart du temps dans les comics ce sont les dessins… Si à première vue, j’avais des doutes rien qu’à voir ce qu’était devenu le personnage, JeanClaude. Finalement, Brett Booth est assez proche et fidèle des descriptions qu’en a fait LKH.
Puis ce que fait notre imagination à la lecture d’un livre et ce qu’une autre personne en fait, est toujours différent. Du coup, les nombreuses cicatrices d’Anita sont bien plus impressionnantes que ce que je concevais mentalement.

L’histoire reste en tout point la même que celle du roman avec beaucoup moins de détails d’où une perte de la compréhension prévisible pour le lecteur. Je pense que si je n’avais pas lu le roman, je serais resté sur une déception à propos de ce comic. Mais il n’empêche qu’il y a plusieurs moments où on doit retourner en arrière parce qu’on a l’impression d’avoir manqué quelque chose.

Agréable sans être indispensable, il vaut mieux être fan d’Anita Blake et de sa série pour pouvoir apprécier ce comic.

Anita Blake Series Comics

Anita Blake, Vampire Hunter book 00 : The First Death
Anita Blake, Vampire Hunter book 01 : Guilty Pleasures, part 1

Alpha&Omega : Terrain de chasse de Patricia Briggs

29 Mai

Anna et Charles viennent d’être réquisitionnés pour assister à un sommet, afin de présenter la proposition de Bran : faire en sorte que les loups finissent par révéler leur existence aux humains. Mais l’Alpha le plus redouté d’Europe, la bête du Gévaudan, est tout à fait contre ce projet… rien d’étonnant. Mais manifestement il n est pas le seul. Car, quand Anna est attaquée par des vampires qui usent de la magie de la meute, Charles et elle doivent unir leurs forces pour traquer celui qui est derrière tout cela…

Retour auprès d’Anna et Charles après de longs mois d’attente… l’intermède de la courte nouvelle ne compte pas.

Fini la quiétude, le calme de la forêt. Ce sentiment de tranquillité du premier tome s’est évaporé. Au départ, j’ai trouvé l’ambiance assez étrange, ne plus être au Montana mais dans la ville de Seattle avec pléthore de nouveaux personnages. J’ai trouvé ce volume un peu light.

Anna et Charles remplace le Marrok auprès d’une délégation de loups garous pour parler de leur futur coming out. Evidemment, révéler l’existence de leur espèce ne plait pas à tous, c’est là que survient certains évènements dont la menace d’enlèvement d’Anna.

Un côté « déjà vu » dans ce résumé de l’histoire, un sujet bateau. Mais au final, ça se passe bien parce qu’il y a tout l’environnement, les évènements, les personnages qui apportent le plus qui manquerait.

On en apprend plus sur la vie des loups-garous, de leur loi, de ce qu’est un oméga (bon, cette partie-là, je l’ai trouvé d’un ennui total) mais cela amène Anna à prendre plus de poids, à être moins effarouché par ceux qui l’entourent et prendre conscience de sa place dans la meute en tant qu’oméga.

On survole la légende du Roi Arthur. Sans plus. Ainsi que la Bête de Gévaudan. J’attendais plus.

Anna et Charles semblent parfois proche, parfois lointains. Leur relation s’affermit tout de même et Frère Loup semble comme être la 3ième personne de leur couple (de même que le Loup d’Anna qui prend des initiatives).

Ce tome est un peu différent. J’ai apprécié mais sans plus. Tout allait trop vite. Les derniers chapitres sont pourtant très sympa avec un retournement de situation du côté d’Anna. A voir par après…

Alpha&Omega Saga

Alpha&Omega, tome 00 : L’origine
Alpha&Omega, tome 01 : Le cri du loup
Alpha&Omega, tome 02 : Terrain de chasse