Tag Archives: Karen Marie Moning

Les chroniques de MacKayla Lane de Karen Marie Moning

15 Juil

 

Les chroniques de MacKayla Lane :

1) Fièvre Noire
2) Fièvre Rouge
3) Fièvre Fae
4) Fièvre Fatale
5) Fièvre d’Ombre
Karen Marie Moning
5 tomes (terminé)
Published by J’ai Lu
MacKayla Lane perd sa sœur Alina, victime à Dublin d’un assassinat aussi cruel qu’inexplicable. Devant la mollesse de la police locale, elle quitte le sud des Etats-Unis pour l’Irlande afin de mener sa propre enquête. Elle y découvre que sa sœur y menait une double vie pleine de mystère au milieu de créatures démoniaques.

J’avais beaucoup entendu parler de cette série (de son fameux Jericho Barrons) avec la sortie du 5ème et dernier tome, je me suis lise à les lire. Oui, « les » car j’ai tout lu d’affilé, ces derniers jours.

Pourquoi ? Je pense que le mystère, la trame derrière permettait de s’échauffer l’esprit dès le départ ! Ça tient en haleine…

Pourquoi les lire d’affiler ? Parce que chaque fin de tome se termine par un Cliffhanger horrible (mais du jamais vu !). La série fait partie de celle qui devrait se retrouver dans un seul et unique tome (ça en ferrait un sacré nombre de pages… rien que le dernier en a 900) parce que ça se suit, à la minute, au jour près dès qu’on ouvre le premier chapitre de chaque tome, qu’on se retrouve là, où on avait laissé les personnages.

Poupée Barbie (« Arc-en-ciel »), Mac se retrouve dans la découverte de ses origines suite à la mort d’une sœur aimée à Dublin. Quittant sa ville natale américaine ensoleillée, elle se plonge dans les rues étroites et foggy de Dublin.

Le premier tome nous montre la découverte de Mac d’un monde qui était caché à ses yeux, celui des Faes. Un tome d’introduction à ce nouveau monde (où ce fameux meurtre est un peu mis sur le côté). La personne qui va lui ouvrir les portes du monde des Faes s’appelle Jericho Barrons, propriétaire d’une superbe librarie et collectionneur d’objets bien étranges. Il est loin d’être aimable, ou même de faire du charme à Mac (comme on pourrait le penser dans ce genre de livre), au contraire, à peine s’il ne la « maltraite » pas, ou du moins, il voudrait bien s’en débarrasser… Leurs altercations sont flamboyantes.
Ce qui va rendre, entre autres, Mac un peu plus mature et non plus, cette bimbo qui se laissait vivre grâce aux rayons du soleil sur sa peau.

Mac se met à écrire un journal, elle nous raconte les évènements, les découvertes, les espèces… le fait qu’elle écrit un journal. Ça peut remettre en tête les éléments importants qui ont eu lieu et à se construire des théories, ou ça peut être rébarbatif et répétitif.

On a plusieurs espèces dans le livre mais surtout les différentes castes de Faes (fées), pas toujours les plus belles, voir même celles qui passent leur immortelle-vie à embêter les humains.

Si le premier tome est un peu brouillon où en tout cas, on se demande où il va nous mener. Le reste de la saga, est très bien construit. On s’attache aux personnages, des évènements de plus en plus sombres ont lieux, l’intrigue est bien plus puissante qu’il ne semble au premier abord.

Rien que d’y repenser, j’ai envie de relire la série… comme quoi, elle peut être addictive !

Publicités