Tag Archives: adekan

Adekan de Nao Tsukiji

23 Juin
 

Adekan de Nao Tsukiji [尚月地]
192 pages
Published March 2012 by Ototo Manga Genre : Seinen
5 tomes en cours
Shirô, un fabricant de parapluies et ancien maître d’armes de l’ombre, rencontre Kôjirô, un lieutenant de police au sang chaud et amoureux de justice. Ils se retrouvent tous les deux confrontés à une série d’enquêtes étranges et rocambolesques dans les bas quartiers de leur ville…

Adekan est clairement ma belle découverte de cette année !

Premier tome sorti en français en mars dernier, il a tout pour plaire que ce soit filles ou garçons ! Même si Adekan est pré-publié dans le Wings, destinée à un public féminin (dans les plus connus, on y a retrouvé Rg Veda et Tokyo Babylon de Clamp), on retrouve beaucoup de dictat propre au shônen comme montrer les culottes des jeunes filles, les gros seins et les combats.[d’où, sans doute, le choix de l’éditeur français de le mettre dans la collection seinen]

Il compte pour le moment 5 tomes au pays du soleil levant et la série est toujours en cours, avec un joli succès pour cette auteure dont c’est la première publication…

Adekan nous emmène dans une époque du Japon où le traditionalisme japonais se voit mélangé avec la culture européenne.  Cela donne des costumes variés et des demeures qui reprennent des styles des deux camps entre autre.

Des personnages loufoques voir délurés ; avec Kojirô, un policier maniaque, aimant son travail, Shirô, un jeune éphèbe, ancien tueur, tenant une échoppe de parapluie, Aguri, une petite sœur qui s’amuse des situations cocasses des deux premiers abrutis et une flopée de personnages plus ou moins récurrents qui les entourent, que ce soit amis ou ennemis.

Le manga a des dessins étoffés et travaillés mais pourtant très fin et délicat. Un régal pour les yeux !

Ce premier tome est découpé en plusieurs histoires. Aucunement liées entre elles. Excepté la dernière qui annonce la trame principale des tomes à venir.

Histoire policière, enquêtes au thème parfois sombre (l’être humain évidemment) avec une part de surnaturel.

Les scènes de combat sont assez incroyables ! Je lis pas mal de mangas de bastons où les scènes sont tellement surréalistes et brouillonnes qu’on ne différencie rien du tout. Ici, c’est juste beau.

Des personnages travaillés, de l’humour décalé, de magnifiques dessins, il est mon coup de cœur de cette année !

Lecture d’un petit bout du manga