Absinthes & Démons d’Ambre Dubois

26 Nov

La dernière œuvre édité par les Editions du Riez, « Absinthes & Démons » d’Ambre Dubois que l’on connait grâce à sa saga vampirique auprès de l’édition du Petit Caveau.

Ce roman se rapproche plus d’un recueil de nouvelles mais avec le même personnage Lord Nermeryl et sa Corneille. Ce concept n’est pas sans rappeler celle d’Estelle Vall de Gomis dont j’avais chroniqué son roman-feuilleton, il y a quelque mois.

D’ailleurs, on apprécie le clin d’œil fait à l’œuvre d’Estelle Valls de Gomis, puisqu’on mentionne ces deux gentlemen de l’étrange, Gladstone et Bloodpint.

A part ça, notre Lord est un être énigmatique, plein de mystère et d’une aura attractive. Il rappelle un certain Lord Cain, maître des poisons de Kaori Yuki. D’ailleurs la première histoire reprend le proverbe japonais « Sous les cerisiers sont enterrés des cadavres » (Kajii Motojirou).

Nous déambulons dans une Angleterre du 19ième siècle où ce jeune lord enquête sur demande (souvent de la part de villageois) pour des sujets tels que la possession, le vampirisme, d’anciens dieux, etc. Il est accompagné d’un étrange volatile, une corneille qui l’aide dans ses investigations. Tout un mystère les entoure…

Un peu rébarbatif le moyen dont commencent les nouvelles puisque souvent, cela vient d’un courrier et l’annonce d’une disparition (ou d’un fait étrange). Mais le plus gros point noir est que j’ai trouvé le roman un peu court (moins de 200 pages), j’aurais aimé le voir plus étoffé.

Chaque nouvelle pourrait être lue séparément à part le dernier où on apprend (ENFIN) qui est vraiment Lord Jorian Nermeryl. Du coup, on dirait qu’il n’y a aucune vie entre chaque enquête (un peu comme si rien ne s’était passé). Ca ne rendait que la lecture difficile comme si on n’avait aucun indice, aucun chapitre spécial pour raconter son histoire, je mourrais donc d’impatience pour le terminer… le dernier chapitre ne pouvait être donc que sur son histoire à lui…

La plume est légère et agréable et nous donne un roman sympa. Une ambiance voulue surnaturelle et mystérieuse avec un personnage comme on en voudrait dans chaque roman.

-On dit également bravo à Anne-Claire Payet pour cette sublime couverture-

Bien que je donne l’impression de ne voir que les points noirs du roman, je l’ai trouvé très intéressant et j’aime beaucoup les thèmes qui y sont abordés. C’est l’impatiente de savoir l’histoire du personnage principal, ce suspens intenable, qui aura eu raison de moi. Ce n’est pas une raison de ne pas s’attabler à le commander [ici].

Publicités

5 Réponses to “Absinthes & Démons d’Ambre Dubois”

  1. Luthien 27 novembre 2011 à 00:09 #

    La couverture est magnifique et invite vraiment à plonger dans ce roman !

  2. mabiblio1988 27 novembre 2011 à 13:37 #

    Un livre qui me tente bien. Ca a l’air plutôt original donc je suis curieuse…

    • endorphinage 27 novembre 2011 à 19:54 #

      Ne te gène pas pour tester, tu me diras comme ça, ce que tu en as pensé^^

  3. Alys 6 décembre 2011 à 20:44 #

    J’aimerai bientôt le lire, ma soeur a adoré.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :