Monstrueux de Natsuo Kirino

19 Août

Ma sœur Yuriko était un monstre. Une beauté époustouflante, anormale. Elle nous méprisait, ma mère et moi. Seuls les hommes l’intéressaient. Quand elle avait quinze ans, le lycée de Tokyo tout entier lui est passé dessus. Elle pensait réussir grâce à son corps. Son cadavre a été retrouvé dans un meublé crasseux. Aujourd’hui, on me demande de témoigner…

J’avais été transporté par « Out », l’œuvre la plus connue de l’auteure. Alors, il ne faut qu’un pas pour découvrir d’autres oeuvres de l’auteure!

On apprend rapidement la mort de deux prostitués, Yuriko et Kazue assassinées à un mois d’intervalle dans des situations semblables.

La sœur de Yuriko est une métisse (japonaise-suisse). Elle voit comme un enfer la beauté « monstrueuse » de sa sœur, Yuriko. Se comparant toujours à elle, elle devient au fil de sa vie une femme dégoutée d’elle-même, des gens qui l’entourent et méchantes même envers ses proches.

Mais au fur et à mesure de son récit, on en aperçoit le pourquoi ; sa vie au côté de sa sœur, ses années d’étude où elle se bat avec acharnement et où elle rencontre Kazue. C’est un peu un aspect des mœurs japonaises surtout au niveau de la difficulté d’entrée dans une école dite d’élite, des persécutions à l’intérieur, de la place de la femme dans la société, etc.
Mais ce n’est pas vraiment le sujet de l’histoire.

A 40 ans, la narratrice est plus aigrie que jamais. Même morte, on lui parle de sa sœur et de cette Kazue qui était dans le même lycée. Mais petit à petit, le livre s’ouvre sur les voix des autres personnages, les journaux intimes de Yuriko et de Kazue, la déclaration de meurtre de Zhang, etc. On découvre la dure vie de prostitués, les déboires, les violences, le travail illégal, les secrets de chacun. Chaque histoire de ces personnages amène au dénouement… mais surtout droit vers l’enfer de la vie.

Natsuo Kirino reprend sa plume pour écrire un roman noir mais avec des personnages tellement vrai et réaliste que l’on sent que cela pourrait nous arriver. L’écriture est fluide, nous montre les diverses visions qu’ont les protagonistes. Troublant et violant.

Publicités

5 Réponses to “Monstrueux de Natsuo Kirino”

  1. Archessia 20 août 2011 à 10:39 #

    Out avait été un gros coup de coeur, depuis je meurt d’envie de relire un Natsuo Kirino. Celui-là a l’air très bon aussi ! Faudrait que je prenne le temps de m’en dégoter un ❤

    • endorphinage 20 août 2011 à 11:09 #

      également pour Out! ❤
      J'ai pris aussi "Disparitions"… et fin septembre sors en poche un autre de ses livres.
      Que du choix ^____^

  2. Luthien 21 août 2011 à 12:00 #

    Il faut décidément que je découvre cette auteur !

  3. Luna 22 août 2011 à 08:52 #

    Tu me donnes envie de le découvrir !
    Je note 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :