Entrechats de Cécile Duquenne

2 Juil

Découverte grâce à l’Anthologie « Sang et Or » (éditions du Petit Caveau), Cécile Duquenne m’avait convaincue avec sa nouvelle « Les deux orfèvres ».

Entrechats est son premier roman publié aux éditions Voy’[el].
Un premier pas chez eux pour moi. Je ne peux que les féliciter d’avoir choisi Magali Villeneuve pour l’illustration de la couverture ! La seule chose choquante dans l’apparence est le logo blanc de l’éditeur sur la tranche du livre et peut être, un peu la 4
ième de couverture qui n’est pas trop lisible.

Entrechats présente un monde proche de celui dans lequel nous vivons dans ce qui semble être une ville ressemblant à celles de l’Afrique du nord, en particulier l’Egypte et le Sahara.

En plus de bien écrire, Cécile Duquenne réinvente le monde tout en étant très d’actualité. Ceux qui sont encore traditionnaliste proche de la magie et des croyances des dieux et ceux qui acceptent les nouvelles technologies venues des pays du nord.

Le point de départ est la découverte d’un corps bien particulier puisque c’est celui d’un Sphinx, animal légendaire. Les découvertes que cela amène pourrait bien changer le monde.
Mais là, c’est surtout, Khephren, encore étudiant qui voit son rêve se réaliser de découvrir ces prestigieux animaux.

Très rapidement, on remarque que la population s’ait, à une échelle bien différente, utiliser la magie, les policiers ont des moyens de transports spéciaux (je vous laisse découvrir) et bien d’autres surprises.

Je n’ai pas vraiment ressenti un personnage principal. Ils ont vraiment tous une grande place dans les évènements qui vont avoir lieu. Que ce soit Kephren qui va subir un drame des plus odieux, Khenti, la reine des Sphinx, Meskhenet qui mène l’enquête qui a lieu dans l’histoire ou même Nefertari, la puissante magicienne qui s’y croit trop (j’ai failli la détester…). Chacun est tellement bien travaillé qu’il a une place primordiale dans le roman.

J’ai peut-être trouvé, après coup, quelques longueurs lors du voyage vers le monde où vivent les (anciens) dieux. Soit…

Une très belle œuvre dans un mix des genres entre le policier, la mythologie et le fantastique.

Pour une auteure si jeune, on ne peut que l’encourager à continuer dans la voie de l’écriture !

Publicités

5 Réponses to “Entrechats de Cécile Duquenne”

  1. Luthien 2 juillet 2011 à 14:10 #

    L’univers m’a l’air très intéressant, je note le titre de ce livre. o3o

  2. Gabrielle 3 juillet 2011 à 20:06 #

    Bonjour !
    Je suis tombée sur cette critique grâce à mes alertes Google… un grand merci pour ton retour si détaillé ! Ça me fait d’autant plus plaisir que tu as aimé le roman.
    Merci aussi pour tes encouragements : je m’efforce d’écrire chaque jour et d’évoluer… on verra si ça porte ses fruits ! En tout cas, je me répète mais… merci beaucoup ! 🙂

    • endorphinage 5 juillet 2011 à 21:06 #

      C’est très gentil de laisser un commentaire!

      Et je me ferais un plaisir de suivre tes prochaines parutions.

  3. Luna 14 juillet 2011 à 08:47 #

    Je crois que c’est un livre qui pourrait beaucoup me plaire !
    Je note 😉

    Et merci d’être passée 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :