Les gentlemen de l’étrange d’Estelle Valls de Gomis

11 Juin

Dans le Londres du xixe siècle, il se trame dans le brouillard des faits étranges et fantastiques. Manfred, psychiatre et criminologue, accompagné de son ami Wolfgang, impulsif dandy mystérieux aux aptitudes encore plus mystérieuses, enquêtent et découvrent ce qui se cache sous le vernis apparemment lisse du réel.

Des souterrains londoniens aux sombres dédales vénitiens en passant par les plaines glacées et sauvages d’Amérique du Nord, ils rencontreront des créatures aussi effrayantes que fascinantes et réaliseront que les mythes ne meurent jamais : ils se métamorphosent.

Voici à nouveau, une réédition (en format poche) d’un roman paru chez le Calepin Jaune (qui n’est plu). Cette édition de la collection A dé couvert aux éditions Black Book est enrichie d’un nouveau chapitre.

Un roman un peu spécial entre le roman et le livre de nouvelles. On retrouve les mêmes personnages dans des aventures différentes et indépendantes mais il y a une évolution des personnages au fil de leurs aventures, il vaut donc mieux les lire à la suite.

Au côté de Manfred Gladstone, le psychiatre et Wolfgang Bloodpint, l’élegant noble, il y a Wilhelmine, la gouvernante un peu sorcière et une souris de 50cm un peu spécial (déjà rien que la taille…), Ernest. On rencontre également quelques personnages célèbres comme Bran Stocker.

La narration d’Estelle Valls de Gomis est des plus agréables et elle a poussé le vice de faire parler ses personnages à la façon des anglais du 19ième siècle. Le Londres de l’époque est tel qu’on peut se l’imaginer avec son Scotland Yard, son absinthe qui coule à flot et les personnages un peu loufoque.
Assez rare pour le faire remarquer, je les ai tous beaucoup aimé.
Si Manfred semble être sous la coupe de Wolfgang, à subir ses idées noires et à vivre à ses côtés, il protège ceux à ses côtés. Quant à Wolfgang au fur et à mesure de l’histoire, on a l’impression qu’il se dirige droit vers la folie.
Il faut dire qu’entre l’histoire d’un monde parallèle, d’une secte qui tente d’attraper un vampire, de leurs voyages aux Amériques ou en Italie, il y a de quoi se poser des questions sur le monde qui nous entoure.

Des thèmes divers où on retrouve une population supernaturelle où les deux principaux protagonistes tentent de résoudre des intrigues.

Au final, un livre rafraichissant et agréable à lire. 

Publicités

2 Réponses to “Les gentlemen de l’étrange d’Estelle Valls de Gomis”

  1. Luthien 11 juin 2011 à 17:24 #

    Une histoire qui pourrait me plaire, hop dans ma wish !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :