La forêt des damnés de Carrie Ryan

2 Avr

Dans le monde de Marie, il y a des vérités simples.
Les Soeurs savent toujours le mieux.
Les Gardiens protègent et servent.
Les Damnés, revenus de la mort, ne renonceront jamais.
Et il faut se méfier de la clôture qui entoure le village.
La clôture qui les sépare de la Forêt des Damnés.
Mais lentement, les vérités de Marie s’effondrent et son monde est plongé dans le chaos.
Elle doit faire face à la vérité de la Forêt des Damnés.
Se pourrait-il qu’il y ait de la vie dans ce monde dévoré par la mort ?

Un monde post-apocalyptique peuplé de zombies, une histoire d’amour ensorcelante.

Petit coup de bol de trouver la version poche à peine sorti dans un magasin de second de main. De plus, j’avais beaucoup apprécié la review d’Archessia sur ce roman.

Si ce n’est pas un coup de cœur et malgré quelques incohérences, c’est un livre auquel au reste accroché dès les premières pages.

Le livre me fait penser un peu au film « The Village ».
Dans une forêt, des habitants entourés de fils barbelés, mais surtout entouré de zombies à l’extérieur. Aucune échappatoire, ils semblent être les derniers survivants d’une catastrophe planétaire.

Cloitré dans cette enceinte, Mary voit au-delà de la forêt, elle veut aller vers l’Océan. Cela fait un peu « héroïne déjà vu à tendance rebelle égocentrique ».

Si vous pensez en apprendre plus sur ce monde, le pourquoi, comment de ce qui s’est passé, oubliez ! C’est centré sur Mary, d’abord son anormalité à vouloir connaître l’extérieur, son amour impossible avec le futur époux de sa meilleure amie pour finalement, finir vers son obsession de la mer. Je dirais même délire… à la limite de la folie.

S’ensuit une fuite, Mary et ses amis tombent sur des horreurs (un bébé zombie qui veut « manger »), une ambiance macabre, j’ai vraiment cru qu’il n’y aurait aucun espoir pour le petit groupe.

Tout cela pour avoir droit aux humeurs habituels comme quoi, notre époque part en cacahuète et donc à notre perte.

Je trouve ce roman inachevé. Bien qu’un second tome existe, il semble que ce ne soit plus avec les mêmes personnages (tu m’étonnes… est-ce qu’ils sont toujours en vie d’ailleurs?).

Si l’omniprésence d’être poursuivi par la peur et la mort vous plait, testez-le car à ce niveau-là, il a de quoi faire frissonner.

Publicités

Une Réponse to “La forêt des damnés de Carrie Ryan”

  1. Ankya 6 avril 2011 à 21:24 #

    Je l’ai en grand format, acheté à sa sortie… et toujours dans la PAL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :