Comte Cain de Kaori Yuki

13 Jan

La première série de la mangaka Kaori Yuki. « Comte Cain », « Earl Cain », « Hakushaku Cain Series » se passe dans l’Angleterre victorienne.

Cette série a plusieurs périodes dont la dernière, et plus conséquente, est Gold Child avec 8 tomes pour qu’au final la série atteigne 13 tomes.

Les 5 premiers tomes regroupent des enquêtes qui peuvent être de plusieurs chapitres, voir volumes (La marque du bélier rouge en compte 2) élucidées par le jeune Cain Hargreaves.

On retrouve également dans ces tomes des histoires indépendantes, voir même la première œuvre publié de l’auteur, « La tenue d’été d’Elie ».

Cette « première partie » a été réalisée au début des années 90, avant sa série à succès Angel Sanctuary. On peut dès lors voir l’énorme différence du style de dessin… En fait, rien que dans le tome 1 «La Juliette oubliée » et le tome 2 « l’éclosion », on ne peut qu’être ébahis par ces changements.

Première partie qui met donc en place, ce Comte qui aime les poisons, semble seul et mal aimé, accompagné de son majordome, Riff et qui résout des mystères dans le Londres du 19ième siècle.

Après une pause de quelques années, l’auteure reprend Comte Cain sous le nom de Gold Child. Première chose, les dessins après 10 ans se sont épanouis, les dessins de Yukiさん sont à son paroxysme.

Cette partie est plus centrée sur l’entourage de Cain, de sa famille, ses amis et de lui-même. On retrouve toujours ses enquêtes mais ici, elles sont toutes imbriquées les unes aux autres. Car la cause de tout leur malheur n’est autre qu’une organisation occulte Delilah, dirigé par la Master Card (on joue beaucoup au Tarot…)

Il y a beaucoup de surprises dans Gold Child. L’auteure fait souvent appel à des comptines pour enfants ou des faits réels, comme Jack the ripper pour amener à des enquêtes de plus en plus meurtrières et sanglantes.

C’est une partie que j’ai trouvé très douloureuse pour les protagonistes, beaucoup d’émotions, c’est rarement tout blanc et rose.

Aux côtés de Cain, nous avons évidemment son dévoué majordome, Riff, mais également sa petite sœur Marywheater, le fils d’un baron, Oscar, et par la suite un médium, Cléhadore rejoindra l’équipe.

Encore une fois, Kaori Yuki utilise des thèmes qui lui sont chers, ceux traité dans la Bible, l’histoire de Caïn, de l’amour de dieu, ici mis de l’amour de son père, d’inceste, des maltraitances d’enfants (en premier Cain lui-même qui est battu par son père pour qu’il expie son péché).

Pour un qui ne donne pas sa confiance facilement, Cain tombe souvent amoureux ! Bien que ce soit un tombeur selon l’auteure, c’était étrange de le voir si amoureux à certain moment. Du coup, entre son amour (platonique) pour sa cousine Suzette, celui qu’il se garde bien d’avouer à sa fiancée et celui envers une poupée… il faut bien se concentrer pour les mettre dans l’ordre vu qu’elles jouent toutes un rôle important dans son combat.

Suite à la demande des lecteurs d’avoir un happy end pour Angel Sanctuary, ici, Kaori Yuki a mis une fin qui peut poser à question pour les protagonistes… Une fin qui a droit à un court épilogue dans l’édition bunko récente (2010), qui m’a fait bien plus pleurer.

C’est une magnifique série, parue aux éditions Tonkam dont le dernier tome est sorti en 2006. Elle est assez sombre mais Maryweather qui donne du baume au cœur dans cette histoire avec ses altercations avec Oscar et son amour envers son frère adoré.

Publicités

9 Réponses to “Comte Cain de Kaori Yuki”

  1. Alexiel 14 janvier 2011 à 21:15 #

    Aaaah Kaori Yuki… J’admire tellement cette mangaka ❤
    J'aimme tellement son style et ses histoires.

    Et pour Comte Cain j'aime comment elle nous décrit l'Angleterre Victorienne (une époque que j'adore !)

    • endorphinage 15 janvier 2011 à 20:42 #

      c’est vrai ça… elle fait pas trop dans le médieval japonais… elle devrait en faire une prochaine série =3

  2. Ankya 15 janvier 2011 à 19:57 #

    Aaaaaaa j’adore cette auteur! Ses dessins et la complexité de ses personnages. Je me souviens de soirées SMS avec une amie pour commenter chaque nouveau rôle d’Angel Sanctuary 🙂

    • endorphinage 15 janvier 2011 à 20:41 #

      je plussoie, c’était dur d’attendre les sorties de chaque tome >.<

      bon sang, quand j'ai lu "soirées SMS", je lisais "soirées SM" =3

  3. Ankya 15 janvier 2011 à 19:58 #

    Nouveau tome… Pas rôle…

  4. howuburlesque 16 janvier 2011 à 13:33 #

    Ahhhhhhhhhh mais quelle scénariste pourrie cette Kaori Yuki !
    (c’était pour changer des éloges)
    BOn puis en plus les perso on régulièrement la même gueule et c’est le bordel.
    Enfin moins dans la série Comte Cain – God Child !

    Je n’ai pas lu la version 2010 mais j’avais déjà bien aimé God Child en général. Pas à se rouler par terre mais les dessins sont sympas, l’univers est pas mal et c’est en tout cas beaucoup plus réussi que Angel Sanctuary.

    • endorphinage 16 janvier 2011 à 14:59 #

      tu appelles quoi « version 2010 » ??? oO

      AAAaaah blasphème! A+S est surpuissant, beaucoup plus recherché! c’est parce que tu n’as rien compris que tu aimes moins >.<

      • Alexiel 17 janvier 2011 à 01:07 #

        Je suis d’accord avec toi Angel Sanctuary est 10 fois plus puissant et poussé côté scénar’, personnalités, etc…

  5. Luthien 22 janvier 2011 à 22:06 #

    Je n’ai jamais tenté cette série, il faudra que j’essaye à l’occasion.
    J’aime bien le trait Kaori Yuki et ses histoires ont l’air intéressantes. o3o

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :