Princess Bride de William Goldman

30 Oct

Quand j’étais petite, j’avais vu le film « Princess Bride »… et certaine scène m’avait beaucoup marquée! Mais pas moyen de me rappeler du titre ! Quand Bragelonne a sorti le roman en 2007, j’ai eu un tilt et pu retrouver les héros de mon enfance.

Il était une fois la plus belle des aventures, auréolée par le grand amour, le seul, le vrai. Le conte intemporel de S. Morgenstern -redécouvert et merveilleusement abrégé par Wiam Goldman – est peuplé de personnages aussi inoubliable que Westley, le beau valet de ferme qui risque sa vie pour la femme qu’il aime ; Inigo Montoya, le fabuleux bretteur qui ne vit que pour venger la mort de son père ; Fezzik, le plus doux et le plus fort des colosses… et bien sûr, Bouton d’or : la princesse, la fiancée, la femme idéale, la plus belle de toute l’histoire du monde. Princess Bride : un bijou d’humour et d’émotion, un merveilleux classique devenu un film culte et le roman favori de millions de lecteurs.

Le livre est sous-titré, « Le grand classique du conte de grand amour et de grande aventure de S. Morgenstern ».
Il faut savoir que S. Morgenstern et William Goldman sont une seule et même personne.
Dans l’introduction du livre, écrite par W. Goldman, ce dernier s’invente une histoire où son père lui lisait ce conte et qu’il a eu envie de l’abrégé pour que le plus de monde possible le lise. Il rajoute même qu’il a des problèmes de droits d’auteur avec S. Morgenstern.
Son délire peut aller loin… Et fait qu’il y a des passages que l’on se passerait bien.

Je commence par un défaut, le texte a parfois droit, entre parenthèse, à des explications sans queue ni tête de S. Morgenstern. Comme par exemple « […] (cette histoire se passe longtemps après les coiffeurs ; en vérité, depuis que les femmes existent, il y a des coiffeurs)».
W. Goldman qui a également droit à des monologues pour expliquer pourquoi il ne raconte pas telle ou telle partie de l’histoire, dit qu’on peut les passer… c’est ce que j’ai fait. Ca me portait sur les nerfs d’être interrompue dans ma lecture pour ce genre de bêtise, de même que l’explication « j’abrège ici 10 pages qui raconte l’environnement ».

C’est assez drôle de lire ce livre, j’avais les images du film qui défilaient en même temps devant les yeux ! Mais en plus, on a droit à plus d’explication, du coup, je comprend mieux certain évènement comme Wesley et le Turc, Fezzik qui se battent ensemble. Tout le schmilblick qu’a eut le personnage me paraît plus évident du coup.

C’est vraiment une belle histoire, pleine d’action et d’humour. On visite beaucoup d’endroits, pas toujours très gai… Comme le Zoo de la mort et le Marais de feu.

De plus à la fin, on a droit à « Le bébé de Bouton d’Or » où on a droit un peu à ce qui se passe après… Parce que bon, au final, ce roman ne contient aucune fin ! Et je dirais même que ce chapitre bonus brouille encore plus les pistes car il s’avère incomplet.

Au final, je pense que ceux qui ont vu le film apprécieront bien plus le roman que les autres. Ou être prévenu que ce roman est un regroupement des pires clichés que peut contenir un conte.

Publicités

3 Réponses to “Princess Bride de William Goldman”

  1. Alexiel 31 octobre 2010 à 05:23 #

    Ouai faut que je lise ça aussi ! >_<

    • endorphinage 1 novembre 2010 à 13:41 #

      Tu en as tellement… je ne serais pas par où commencer si j’étais toi XD

  2. Ankya 1 novembre 2010 à 12:51 #

    Je l’ai en VO dans ma PAL mais il n’est pas encore prévu à la lecture… bientôt j’espere !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :