De fièvre et de sang de Sire Cedric

26 Oct

Les romans de Sire Cédric m’ont toujours fait de l’œil. Mais je n’avais pas la possibilité de trouver les romans des éditions Nuit d’Avril. Heureusement pour moi (et pour l’auteur, sans aucun doute), de nos jours, ses romans sortent (dont des rééditions) aux éditions Le Prés aux Clercs. Commençons…

La première partie, intitulée « victimes » était surprenante, je pensais à chaque fin de chapitre que l’auteur allait s’arrêter là, pour que le lecteur puisse se faire sa propre idée de ce que (justement) la victime allait subir de ses ravisseurs. De plus, on est tellement à ses côtés qu’on ne peut que la soutenir mentalement dans sa tentative de fuir ses kidnappeurs, au fil des premiers chapitres.
Chapitres qui sont assez court, du coup, on ne s’arrête pas et l’action se poursuit sans détours.

On retrouve deux enquêteurs à la poursuite de ses sanglants meurtres, Alexandre Vauvert et Eva Svärta. Cette dernière a le don d’arriver à se mettre à la place des victimes, ce qui en fait une profileuse hors-paire.

La seconde partie a lieu plus d’un an après cette enquête macabre quand de sordides meurtres se perpétuent. Le fait étrange, c’est qu’ils sont exactement pareils à ceux passé il y a 13 mois. C’est l’occasion pour nos deux enquêteurs de se remettre dans cette quête et de découvrir l’effroyable vérité.

Nous voilà avec un thriller avec un côté fantastique.
C’est fluide, agréable à la lecture. On retrouve des faits historiques comme cette chère comtesse sanglante.

J’ai eu le ‘malheur’ de lire ce livre un samedi… l’histoire prenant lieu un weekend. Du coup, je commençais à être un peu parano et à zieuter ma porte, prête à me jeter sur mon téléphone en cas de problème. C’est que ce roman me donnait des frissons d’horreur et d’épouvante. Ca prend aux tripes et ça fait longtemps que je n’avais pas eu ce genre de sentiments pour un roman (c’est que je ne suis pas une adepte de Stephen King comme Archessia).

Comme dit précédemment, on ne s’arrête pas facilement dans cette lecture où les évènements s’enchaînent. On partage les sentiments des personnes que se soit la peur, l’empressement ou la colère.

Une très bonne découverte. J’ai vraiment hâte de pouvoir lire à nouveau les romans de Sire Cédric.

Publicités

7 Réponses to “De fièvre et de sang de Sire Cedric”

  1. Ankya 27 octobre 2010 à 19:06 #

    J’adore Sire Cédric ! Par contre, même si j’ai beaucoup aimé ce livre, j’ai préféré l’enfant des cimetières qui est plus fantastique. Si tu veux je les ai chroniqués sur mon blog 🙂

    • endorphinage 27 octobre 2010 à 20:15 #

      Je pense que j’avais lu ta chronique de l’enfant des cimetières!
      Quand j’aurais un peu diminué ma PAL, je me mettrais aux autres romans de l’auteur.

      • Ankya 30 octobre 2010 à 13:12 #

        Je suis en train de lire Dreamworld, un recueil de nouvelles… je n’en suis qu’à la 3ième mais je peux déjà dire que c’est intense !

      • endorphinage 30 octobre 2010 à 13:29 #

        Tu me fais envie!
        Dommage que la réédition n’ait pas gardé la superbe couverture du précédent!

  2. Alexiel 28 octobre 2010 à 21:40 #

    Arf j’ai toujours autant envie d découvrir cet auteur ! >.<

  3. Enigma 27 mai 2012 à 15:46 #

    J’ai adoré ce livre! le mélange Fantastique/thriller est brillant!
    Je te laisse ma chronique si ça t’intéresses:
    http://metamorphoselivresque.blogspot.fr/2012/05/de-fievre-et-de-sang.html

    =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :