Chasseuse de la nuit : Un pied dans la tombe de Jeaniene Frost

20 Oct

Cat Crawfield est maintenant agent spécial du gouvernement.

Un événement va contraindre Cat à faire appel à Bones, son ancien amant. Faisant l’objet d’un contrat sur sa tête, elle doit s’associer avec lui afin de pouvoir espérer survivre.

Je reprends assez facilement la suite de Chasseuse d’une nuit.

Nous nous retrouvons 4 ans après la fin du second tome, Cat a pris de l’endurance et surtout à une équipe d’hommes (aucune femme), formée pour abattre les vampires.

Ca se lit très bien, très vite, aucune prise de tête, aucun moment d’inattention ou d’incompréhension.

Cat essaie d’avoir une vie normale à côté de son travail mais il est clair que ce n’est pas possible… pourquoi ? Son boulot, pardi ! Et puis aussi des sentiments qu’elle cache envers un certain vampire… Bones.

Evidemment, celui-ci refait son apparition. Ce ne serait pas drôle s’il n’était pas présent. De plus, il est là pour la bonne cause, sauver la vie de son chaton. Y-a-t-il moyen encore qu’ils se rabibochent ? Tel est la question…

Il faut bien avouer que ce deuxième tome est plus savoureux que le premier !  Les éléments s’enchainent, l’enquête avance bien, les sentiments, les blagues, les personnages sont bien intégrés. Mais bon, il faut bien avouer que le couple Cat/Bones prend beaucoup de place dans ce roman.

Je me disais au début, qu’il manquait un peu de femme dans le roman, mais on a droit à Annette, la vampire qui a permit des moments cocasses et tranche de rire. Denise, l’amie humaine de Cat a eu son rôle (ainsi que son nouvel époux-pro-de-l-informatique).

On ravive un peu le passé que se soit celui de Cat (ou de sa mère) et de Bones. Encore une fois, on parle peu de Charles aka Spade. On sent bien que l’auteure fait un spin off avec ce personnage.

Il y a plus d’information sur les lois vampiriques, ainsi que sur l’espèce « Goule ».

L’organisation où Cat travaille fait son petit bonhomme de chemin au fur et à mesure de leur mission, concoction de médicaments à base du « venin » de vampires ou de leur sang.

De plus, j’ai bien ris de la manière que l’auteure a réussi à arranger les choses lors de la grande soirée vampire. « Tiens marions nous, voilà la solution ».

Côté couverture, la version française à droit à « Bones » derrière « Cat » en plus que la version anglophone… Mais il est tellement moche là-dessus que je m’en serais passée.

Cela va être difficile… le tome suivant sort en novembre mais le lire trop vite dans l’attente de la suite, risque d’être épouvantable. Dilemme.

Chasseuse de la nuit Series
Chasseuse de la nuit, tome 01 : Au bord de la tombe
Chasseuse de la nuit, tome 02 : Un pied dans la tombe
Chasseuse de la nuit, tome 03 : Froid comme une tombe
Chasseuse de la nuit, tome 04 : Creuser sa tombe
Chasseuse de la nuit, tome 05 : The side of the grave

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :