Succubus Blues de Richelle Mead

30 Sep

Quand Bragelonne a commencé à édité cette série. J’ai du me refreiner pour ne pas l’acheter. Mais me voilà dans une librairie et la superbe couverture (de JS Rossbach) du ledit roman devant les yeux.

Georgina Kincaid est succube a Seattle. A priori un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l’apparence de son choix, une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n’est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l’âme de l’heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne! Livres à l’œil, moka blanc à volonté… et la possibilité d’approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu’elle rêve – mais s’interdit – de mettre dans son lit. Mais les fantasmes devront attendre. Quelqu’un s’est mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et démons. Bien malgré elle, Georgina est propulsée au cœur de la tourmente. Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d’aucun secours.

Une héroïne bibliothécaire… de quoi avoir le méchant préjugé que nous avons presque tous sur ces personnes. Sauf qu’ici, en plus d’être un succube, Georgina est méchamment belle. Vous me direz facile quand on peut changer son apparence à volonté. Mais elle a besoin d’énergie vitale pour ses changements. Après plusieurs siècles de ce traitement aux humains, elle s’est donné quelque marge comme « ne pas coucher avec les hommes biens ». (Après chacun sa définition sur ce qu’est un gentil monsieur). De plus, elle est un brin rebelle dans son « boulot » de succube et à un tantinet de repartie bien placé quand il faut.

J’ai pris mon temps dans cette lecture (entre autre suite à la rentrée), du coup, je me suis sentie comme l’héroïne qui ne lisait que 5 pages par soir. C’était également mon train-train pour cette lecture.

Par contre, je ne sais pas si ça joue, mais je n’étais pas emballée de vite lire la suite. Je ne trouvais pas très excitant tout ce qui se passait… sauf vers la fin. Mais encore là, je n’avais pas besoin de trop résister.

Mademoiselle vit donc une vie tout à fait normale, à part ses envies dû à sa condition de succubes. Elle a juste des amis immortels en plus, comme ses 2 vampires et Hugh, le démon. Puis son supérieur hiérarchique, Jérôme qui vérifie si elle fait bien son boulot de démon (en plus de bibliothécaire… la pauvre).
Pas de démon, sans leur alter égo, les anges… représenté par Carter (et quelques autres de leur espèce). J’ai bien aimé le « couple » Jérôme/Carter (démon/ange). Ils m’amusaient à arriver toujours ensemble, faire des cachoteries entre eux. Ils se complétaient assez bien.

Mais voilà, un des leurs est tué… et Georgina s’inquiète pour ses amis (et elle-même). Du coup, elle passe outre l’interdiction de son chef, Jérôme pour mettre son nez dans cette affaire… sans oublier, quelque rendez-vous par-ci, par-là pour lui remonter le morale (et son énergie).

Il y a un petit verset de la Genèse qui est exploité dans le roman… du coup, je me suis empressé d’aller vérifier la teneur dans une de mes bibles (oui, j’en ai plein *reçois celle de chacun de sa famille*). Pour une fois, c’est bien vrai. J’ai poussé le vice à en vérifier plusieurs. Même si chacune des bibles avaient une interprétation, traduction différente, le thème abordé est bien là…

Sinon les deux hommes de Georgina, Roman et Seth… Ils n’ont pas de quoi fouetter un chat. Chacun peut sembler l’opposé de l’autre mais ils sont assez « mou », malgré leur bonté et leur gentillesse. J’ai largement préféré Carter… même s’il a des moments où il est lourd.

C’est un chouette univers, les héroïnes succubes ne courent pas les rues (il y a la série Canadienne « Lost Girl » sur Showcase qui a commencé, il y a peu.). Une écriture dynamique.
Assez pour être une lecture sympathique, pas assez pour que je me jette tout de suite sur la suite.

 

Publicités

5 Réponses to “Succubus Blues de Richelle Mead”

  1. Alexiel 2 octobre 2010 à 18:51 #

    Ca fait un moment que cette série m’intéresse. Bon je m’y attarderai quand j’aurai avancé un peu sur ce que j’ai déjà xD
    Et j’ai un livre d’une autre série de Richelle Mead à lire : « Vampire Academy ». Je vais voir déjà si son style me plaît ^^

    • endorphinage 2 octobre 2010 à 19:06 #

      Ah wai, je viens de lire une chronique sur Vampire Academy, ça me donne encore plus envie (en plus, si je me rappelle bien, série finie… donc pas besoin d’attendre éternellement la fin)

  2. Ankya 5 octobre 2010 à 23:27 #

    J’ai ce livre dans ma PAL en VO :o)

  3. Alys 6 décembre 2011 à 20:46 #

    Gros coup de coeur pour cette saga !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Richelle Mead – Georgina Kincaid, tome 1 : Succubus blues « Chez Iluze - 4 août 2011

    […] avis : Roulae, titepomme (Mam’Schmocker), loulou, Mlle_Lily, Endorphinage, Heclea, Eden1487, Azariel87, jellybells, deliregirl1, Azilys, Choukette, Galleane, Tatsu, Stieg, […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :