La légende de Drizzt : Terre Natale de R.A. Salvatore

9 Sep

Sous les pleurs d’Archessia et les conseils de mic1990, j’ai commencé à lire « La légende de Drizzt », qui se trouve être dans la saga « Les royaumes oubliés« .

[4ième de couverture]

Drizzt est un elfe noir né en Outreterre où le pouvoir s’obtient par la guerre ou le meurtre. L’honneur, l’amitié, l’amour n’y ont pas leur place et Drizzt y fait le rude apprentissage d’une vie de servitude.
Bien qu’il ait été élevé dans un système de valeurs totalement perverti et qu’il soit rompu à l’art du combat, il sait qu’il n’est pas comme les autres. Il aspire à une vie différente et refuse de devenir un assassin au service des siens. Mais pour survivre, Drizzt est obligé de dissimuler et même nier sa véritable nature.
Jusqu’au jour où il devra se battre seul contre tous!

Déjà, je n’ai pas lu la 4ième de couverture. So surprise, surprise.

On commence l’histoire avec Dinin, deuxième fils de la matrone Malice de la maison Do’ Urden qui tente d’éliminer la 9ième maison de Menzoberranzan pour prendre sa place dans la hiérarchie. Cette « nuit » là, Drizzt nait.

Un monde sous terre, un peuple d’assassin (même entre eux), les femmes au pouvoir, les hommes sont esclaves des femmes…

Les femmes au pouvoir, ça à l’air bien sympa comme mœurs mais elles sont assez, à mon sens, méchantes. La matrone, la grande chef de la maisonnée change d’homme comme elle veut, ils ne servent qu’à procréer et à se battre pour elle dans son armée.

Les femmes sont également des prêtresses de la déesse araignée, Lolth. Une déesse araigné qui régit la vie de tout les elfes noirs.

On voit, avec Drizzt, comment est élevé/endoctriné un enfant mâle noble… il ne faut pas croire mais il est moins qu’un chien pour ces femmes. Un peu à la Harry Potter, de gros chapitre nous partage ses années, non pas académique, mais de vie… d’abord son sevrage, puis en tant que page (un moment horrible de leur vie), puis s’ensuit la reconnaissance de sa noblesse et sa venue dans l’académie pour être guerrier, etc. On suit son parcours, les jalousies et craintes qu’il suscite.

Bizarrement, Drizzt est complètement différent des autres drows. Il ne veut pas tuer ses semblables, il a beaucoup de mal à s’imprégner dans cette culture, il ressent des sentiments inconnus à son peuple.
Il reste encore fort naïf et croit en des idéaux qui n’ont pas leur place dans cette société.
Ce qui fait son charme évidemment (au livre comme au personnage).

J’ai bien aimé la manière de raconter sa vie de la naissance à… la suite. C’est plus facile d’apprécier un personnage, de comprendre ses dilemmes.

Les autres personnages, même s’ils ne sont pas autant developpé, ont leur part dans l’histoire.

Le seul bémol, c’est quand Drizzt tue ses deux « grands » ennemis… L’auteur passe plus de temps à parler de son combat contre le monstre qui précède ce combat que cette « grande » bataille avec ses deux ennemis… J’ai donc trouvé cette fin trop rapide.

Sinon, c’est un roman qui vaut le coup. Ca se lit facilement, l’écriture n’est pas difficile. L’auteur a les mots justes. C’est très agréable, pas du tout lourd à lire.

La légende de Drizzt compte quand même + de 13 livres (enfin, chacun est en trilogie, ce qui aide un peu mieux) mais on retrouve notre héro dans d’autre « saga ».

Malgré ça, tenté l’aventure.

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge Milady organisé par Setsuka!

Publicités

9 Réponses to “La légende de Drizzt : Terre Natale de R.A. Salvatore”

  1. Archessia 9 septembre 2010 à 14:53 #

    Haaaan je suis contente que tu ai aimé ! *écrase une larme*
    Oui, j’adore comment Salvatore a développé Drizzt dès sa naissance. Je t’avoue ne plus me souvenir des « détails » de ce premier tome, donc je ne visualise pas bien les combats, mais si ça t’as chiffonné, ça ne devrait plus être le cas plus tard, Salvatore nous décrivant à chaque fois des combats sublimes ❤

    Chui vraiment contente en tout cas ^^ Et soulagée, aussi, un peu xD

    • endorphinage 9 septembre 2010 à 15:09 #

      Uhuhuhu *pat pat*

      La fantasy, ça passe tout de suite plus facilement ^___^

      Mais c’était vraiment 3 combats qui se suivaient, la créature, puis le méchant, puis le grand méchant… et les deux derniers, ça a fait « pif paf pouf, vous êtes mort » XDD

      Pff maintenant c’est pour avoir la suite… mais d’abord éliminons ma pal è.é

  2. 1001bouquins (mic1990) 9 septembre 2010 à 19:55 #

    Aaaaaahhh content de voir que ça t’a plut 😀

    L’histoire de la jeunesse de Drizzt est en effet très bien décrite, et ce qu’il a vécu aura son importance dans la suite de l’histoire^^

    Je ne me rappelle plus très bien cette histoire de combats, donc je ne sais pas te dire, mais je pense que je n’avais pas fait attention à ça.

    Pour le nombre de tomes, je pense que la Légende de Drizzt compte 16 tomes. Il y a la séquence des Transitions, qui est la suite directe (3 tomes), la séquence des Mercenaires (3 tomes), qui parle de personnages que l’on rencontre à partir du tome 4 (je conseille de ne pas lire cette séquence avec d’avoir lu au moins jusqu’au tome 11 de la Légende de Drizzt, c’est à dire le prochain à sortir^^), et la pentalogie du clerc (5 tomes), qui raconte la jeunesse d’un personnage que l’on rencontre à partir du tome 10. Tout cela bien sur sous la plume magique de Salvatore. Beaucoup de bonnes lectures 🙂

    Si tu veux un bon site parlant des Royaumes Oubliés, je te conseille http://morcar.free.fr

    J’espère que la suite te plaira autant 😉

    • endorphinage 9 septembre 2010 à 20:14 #

      Merci en tout cas de m’avoir « diriger »

      arf, avec ce que tu dis, j’ai envie de lire déjà la suite du coup >.<

      mais wow, le nombre de tomes quoi! ça fait quand même peur… enfin, surtout quand on les commence seulement maintenant, je suppose^^'

      Merci pour le lien, je vais regarder ça!

  3. Alexiel 10 septembre 2010 à 21:28 #

    Va falloir qu eje m’y attarde aussi, mais vu le nombre de tomes, ça me fait flipper ^^ »

    • endorphinage 10 septembre 2010 à 21:32 #

      Pareil… ça m’a fait (me fait tj en fait) peur…

      Je peux déjà te passer ce premier

  4. Serena 21 septembre 2010 à 12:01 #

    Ah, ça a l’air pas mal !
    Que de belles découvertes 🙂

  5. nour 5 juillet 2011 à 21:50 #

    bonsoir

    c’est bon je le commande , en général et merci la toile pour ça , je regarde toutes les critiques positives comme négatives

    et je décide en fonction de se que je recherche exactement se qui a de bien est qu’il y a très peu de critiqeu négatives donc j’ai réussi à me décidé
    13 tomes chouettes je vais adorée j’en suis certaine

    • endorphinage 5 juillet 2011 à 22:32 #

      On n’est pas obligé de lire toute la saga en même temps… ça permet d’en profiter plus longtemps^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :