L’ange Blond de Laurent Poujois

7 Juil

Après avoir reçu Homo Vampiris de Fabien Clavel aux éditions Mnémos de la part d’Alexiel, j’ai regardé un peu mieux leur catalogue.

Et finalement, après visionnage des couvertures et des résumés, je me suis décidée pour l’ange blond de Laurent Poujois.

Imaginez-vous que nous sommes toujours sous le règne de Napoléon mais à notre époque. C’est le cas de ce livre où l’Europe fait partie de l’Empire gouverné par l’une des descentes de Bonaparte. Mais ils gardent leurs ennemis de toujours, les Britanniques.

L’ange blond se nomme Aurore Lefèvre, est éducatrice pour biône mais également maître-orchestreur. Ancienne légionnaire, elle va se retrouver à travailler pour les forces de l’Empire et pour déjouer un complot envers son impératrice.

Il semble que se soit un banal thriller vu mon résumé, pourtant, un point fort est bien cette uchronie. Si les si pouvaient exister. Ici, nous sommes à « si Napoléon était resté notre empereur, s’il avait gagné la guerre ». Ce qui fait beaucoup de changement dans l’univers, entre autres ces biônes, les bâtiments, les systèmes de sécurité, la technologie, etc.

Et cet énorme changement a des noms, des mots que l’auteur nous explique.

Ce qui fait qu’on a une profusion d’élément à connaître, à comprendre, des éléments d’histoire vu qu’elle a changé, c’est un des points que j’ai trouvé le plus compliqué à comprendre. Parce que même s’ils sont expliqués, ils le sont avec les mots de ce nouveau monde.

Alors au début, j’avoue, j’ai eu beaucoup de mal, je me relisais, je retournais quelque page en arrière ou en début de chapitre car chaque début de chapitre est justement une sorte d’encyclopédie. Je me suis sentie perdue une bonne partie du livre à ce niveau là. Au final, ne vous inquiétez pas, on s’y retrouve. Et quel plaisir…

Surtout que vu l’histoire, l’action et les personnages, ce n’était pas mes incompréhensions qui allaient m’arrêter. Puis passé un temps avec notre héroïne de choc, on évolue dans son monde avec plaisir et parfois envie.

Qui n’aimerait pas un servobiône, un servoespion, il y en a pour plein d’autres choses. Vraiment accrocheur comme technologie.

J’ai vraiment apprécié Aurore, elle a du caractère, indiscipliné, elle sait se faire belle, c’est un régal de la suivre. De même que ses comparses qui sont au final bien attachant.

Les scènes d’action sont narrés comme un film hollywoodien.

Puis j’applaudis bien fort Julien Delval pour cette magnifique couverture.

Du coup, j’avoue attendre avec impatiente la suite de ce livre.

Publicités

Une Réponse to “L’ange Blond de Laurent Poujois”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Récapitulatif de juillet | L'Endorphinage - 1 août 2010

    […] Jenson de Keri Arthur Vampirates: les démons de l’océan de Justin Semper L’ange blond de Laurent Poujois Hush, Hush de Becca Fitzpatrick Morgan kingsley de Jenna Black La quête de la […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :